Airbus supprimera 15 000 emplois pour faire face à la crise en raison de COVID-19

La société française a assuré que cette mesure correspond à la baisse de près de 40% de l’activité dans l’aviation commerciale ces derniers mois, ce qui place l’industrie dans son ensemble “dans une crise sans précédent”, selon un communiqué.

Après avoir analysé la demande des clients ces derniers mois, Airbus prévoit que les réductions toucheront 5 000 personnes en France, 5 100 en Allemagne, 900 en Espagne, 1 700 au Royaume-Uni et 1 300 dans d’autres centres du reste du monde.

Le plan de coupe s’appliquera jusqu’à l’été 2021, “au plus tard”. Actuellement, ils ont entamé le processus d’information et de consultation avec les syndicats pour “parvenir à des accords pour leur application à partir de l’automne 2020”.

“Comme le trafic aérien ne devrait pas retrouver son niveau d’avant COVID-19 avant 2023 ou même 2025, Airbus doit désormais prendre des mesures supplémentaires qui reflètent les perspectives de l’industrie après la crise”, a indiqué la compagnie.

Les aéroports de Pékin annulent plus d’un millier de vols en raison d’un coronavirus

Airbus “ne peut actuellement exclure des mesures forcées”, bien qu’il ait assuré que le dialogue avec les partenaires sociaux vise à “limiter l’impact de ce plan en s’appuyant sur toutes les mesures sociales disponibles, y compris les départs volontaires, les départs anticipés à la retraite et les plans de chômage partiel de longue durée” .

Pour le PDG d’Airbus Guillaume Faury, les mesures prises jusqu’à présent “ont permis d’absorber le choc initial de la pandémie”: mais l’entreprise doit désormais “assurer sa pérennité”.