Le coronavirus entraîne une perte équivalente de 400 millions d’emplois au BIT

En fait, très probablement, les pertes d’emplois vont s’accentuer dans les prochains mois, en fonction de l’évolution de la pandémie, des mesures nationales prises par les gouvernements et de la coopération internationale, qu’elle fonctionne ou non, résume la dernière analyse de l’OIT sur l’impact de Covid-19 sur les marchés du travail.

Il y a un peu plus d’un mois, l’organe technique de l’ONU avait estimé que la perte d’heures de travail équivaudrait à 10,7% (305 millions d’emplois en moins), mais compte tenu de l’extension de la crise, les prévisions n’ont pas été à la hauteur.

Cliquez et écoutez notre podcast

L’évaluation de l’OIT montre l’aggravation de la situation de l’emploi ces dernières semaines et par région, l’Amérique étant le continent le plus touché, avec une perte totale d’heures de travail de 18,3% jusqu’à présent.

L’Europe, qui a été le principal foyer infectieux entre mars et avril, ainsi que les pays vers la région centrale, arrivent en deuxième position des pays les plus touchés, avec une réduction de 13,9% des heures de travail, soit 0,4% de plus que la Chine et le reste. d’Asie.