L’économie mexicaine s’effondre et fait face à une profonde récession

Le chômage dans les chaînes de production et de distribution s’est traduit par de graves dommages à l’activité économique.

Le secteur des exportations a subi les effets de l’arrêt aux États-Unis, qui a affecté non seulement l’industrie manufacturière mexicaine mais a également touché les voyageurs américains ayant des destinations touristiques au Mexique. Les envois de fonds des Mexicains à l’étranger ont également souffert de l’augmentation du chômage dans la communauté des migrants mexicains aux États-Unis.

En conséquence, l’activité économique s’est contractée de 17,3% en avril par rapport à mars et a baissé de 19,7% en termes annuels. Les chiffres originaux indiquent une baisse annuelle de 19,9%, avec de fortes contractions dans l’industrie et les services, qui ont baissé respectivement de 29,6% et 16,1%.

La pandémie et l’accélération des infections qui en résulte ont radicalement changé les perspectives de l’économie mondiale, la plupart des pays tombant en récession. Le Mexique a été particulièrement touché par l’épidémie, non seulement en raison de sa faiblesse économique mais aussi en raison du manque de préparation de son système de santé publique et des mesures insuffisantes pour atténuer l’impact sur l’économie et la population.

Il faut ajouter à cela l’impact récessif du voisin du Nord, dont l’économie est entrée en récession dès le premier trimestre de l’année.