Les actions européennes chutent mais restent sur la bonne voie pour le meilleur trimestre depuis 2015

Les actions européennes ont légèrement baissé mardi, l’indice Stoxx 600 se dirigeant vers son meilleur trimestre depuis 2015.

Les marchés européens n’ont pas suivi le sentiment positif en Asie après que l’activité industrielle en Chine a atteint un sommet de trois mois en juin, dépassant les attentes. Futures sur actions américaines
YM00,
-0,42%
ES00,
-0,29%
NQ00,
-0,03%
étaient également plus faibles avant la dernière session du trimestre après le rassemblement de lundi.

L’indice paneuropéen Stoxx 600
SXXP,
-0,05%
fluctué en début de séance avant de plonger de 0,4%, tandis que le DAX allemand
DAX,
+ 0.19%
baisse de 0,2% et le CAC français
PX1,
-0,04%
en baisse de 0,4%, les investisseurs pesant sur les développements des coronavirus et les signes d’une reprise. “ Une fois de plus, l’Europe semblait légèrement incertaine après la cloche, tirée dans des directions différentes par des titres COVID-19 alarmants et une matinée largement positive pour les données (si vous regardez au-delà du Royaume-Uni) ”, a déclaré l’analyste de Spreadex, Connor Campbell.

Le Stoxx 600 a grimpé de 12,44% ce trimestre, à la clôture de lundi, et est en passe de réaliser son plus gros gain trimestriel en pourcentage depuis mars 2015. La majorité des pays européens sont sortis du verrouillage au cours du trimestre, ayant en grande partie amené le coronavirus sous le contrôle, tandis que le fonds de récupération de 1,8 trillion d’euros et les espoirs pour un vaccin ont également augmenté les stocks.

Le FTSE 100 du Royaume-Uni
UKX,
-0,56%
mardi, en baisse de 0,8%, tirée par les actions pétrolières après Royal Dutch Shell
RDSA,
-2,55%
a déclaré qu’il réduirait jusqu’à 22 milliards de dollars au deuxième trimestre après avoir réduit les prévisions de prix du pétrole.

L’économie du Royaume-Uni a également connu sa plus forte récession en plus de 40 ans, le produit intérieur brut ayant chuté de 2,2% entre janvier et mars. En plus de cela, la ville de Leicester au Royaume-Uni est entrée en lock-out lundi soir après une épidémie localisée. Cependant, le FTSE 100 reste sur la bonne voie pour son meilleur trimestre depuis 2010.

Actions à surveiller

Royal Dutch Shell a chuté de 2% en début de séance après que le major pétrolier a annoncé qu’il déprécierait jusqu’à 22 milliards de dollars en abaissant ses perspectives de prix et de pétrole à moyen et long terme. Rival BP
BP,
-2,30%,
qui a annoncé plus tôt ce mois-ci qu’il réduirait jusqu’à 17,5 milliards de dollars également en raison de la pandémie de coronavirus, a baissé de 1,6% mardi.

Wirecard
WDI,
+ 97.94%
les actions ont bondi de 127% malgré le scandale de la société de paiement allemande qui a déposé un dossier d’insolvabilité la semaine dernière. Alors que certains l’ont décrit comme un soi-disant rebond de chat mort – un rallye temporaire après une forte baisse – d’autres ont attribué la hausse à la spéculation que le groupe français Worldline pourrait essayer d’acheter des pièces de Wirecard.