L’USH aimerait que le gouvernement mette en place le doublement du plafond du Livret A

18 juillet 2012

N’entendant pas laisser les banques seules à faire valoir leur point de vue quant à la réforme, annoncée par François Hollande alors en campagne, élu depuis à la Présidence de la République, et consistant dans le doublement du plafond du Livret A, l’Union Sociale pour l’Habitat vient de sortir de son silence, pour contrecarrer ce qu’elle appelle « l’offensive bancaire ».

Les craintes des banques

N’ayant, en effet, pas tardé à s’insurger contre ce projet de réforme, les établissements bancaires, ainsi que le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, n’ont pas hésité à faire part de leurs craintes au gouvernement face à la mise en place d’une telle mesure qui risquerait, selon eux, de « déstabiliser le financement des entreprises, le financement des ménages, le financement de la dette publique ».

La réaction de l’USH

N’entendant pas laisser passer cette occasion qui lui était donnée avec le doublement du plafond du Livret A de rendre son action encore plus efficace, l’organisation a aussi fait entendre sa voix pour indiquer que les banques n’ont pas autant à craindre de cette réforme qu’elles le disent et que cette dernière pourrait même générer de l’emploi notamment, étant donné que les prêts accordés par la CDC, grâce au Livret A et au LDD, impliquent ensuite la réalisation de travaux, nécessitant alors une main d’œuvre dont le lieu d’exercice ne craint, en outre, en aucun cas, d’être délocalisé, rendant donc ce projet tout à fait judicieux.