TVA réduite sur le train : Ces économies que vous pourriez réaliser

La Convention Citoyenne pour le climat a récemment proposé des solutions pour relancer la lutte contre le réchauffement climatique. Ces solutions visent principalement à inciter les Français à commencer à prendre le train en lieu et place de l’avion et de la voiture. Découvrez ici l’essentiel à savoir sur les économies que vous pourriez réaliser avec une TVA réduite sur le train.

Économie sur l’achat des billets de train

Faire des économies, tout en luttant contre le réchauffement climatique : c’est l’idée principale sur laquelle est basée la proposition des 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat. Cette proposition suggère de ramener la part de TVA perçue sur les billets de train à 5,5 %, contre 10 % comme appliqués actuellement. Cela contribuerait selon eux à encourager les Français à prendre le train plutôt que la voiture ou l’avion qui sont de gros polluants.

Contrairement à son ministre des Finances, Bruno Le Maire qui s’y est opposé, cette solution a été très appréciée par Emmanuel Macron qui l’a aussitôt transmis au Parlement pour un débat. À cette allure, après avoir fait l’objet de débat poussé dans des groupes de travail. La proposition sera très vite présentée au congrès dans un projet législatif à la fin de l’été.

Économies potentielles à réaliser

Même si les économies paraissent faibles sur des trajets uniques, elles peuvent être beaucoup plus importantes en ce qui concerne les cartes de réduction ou les abonnements aux trains. La carte Liberté, qui offre des tarifs réduits toute l’année, est actuellement vendue à 399 euros. Si l’on applique la TVA réduite, elle reviendra à environ 380 euros. Les cartes Avantage “Week-end”, “Jeune” et “Famille” reviendront quant à elle à 47 euros par an au lieu de 49.

Une étude publiée en février dernier par le magazine 60 millions de consommateurs à révéler que la ligne Paris-Lyon était la plus chère de toute celle proposée par la SNCF. Elle coûte environ 71,32 euros par trajet en seconde classe, l’application d’un taux réduit de TVA baissera le prix de ce billet de 3,20 euros. De même, le trajet revenait à 131 euros en seconde classe pour un aller-retour à Bordeaux depuis Paris, du 8 au 10 juillet. Avec la nouvelle TVA réduite à 5.5 %, le trajet ne coûterait plus que 125 euros, ce qui fait 6 euros d’économies. Le même constat a été fait sur le trajet Toulouse-Nice. Du 21 au 28 juillet, le billet coûtera 112,6 euros. Si l’on applique le taux de TVA réduit, le tarif passerait à 107,5 euros, soit 5 euros d’économie faite.