20 000 transactions par seconde sur Ethereum bientôt possible !

Ethereum

Ces derniers jours, le groupe de développeurs de zkSync a rendu publique la feuille de route montrant un possible déploiement au sein du réseau principal Ethereum d’ici août 2021.

Ce rollup promet d’augmenter le nombre de transactions par seconde (TPS) à plus de 20 000, ainsi que le support des adresses ETH natives. De cette façon, zkSync fonctionnerait avec les portefeuilles Ethereum actuels.

Le lancement a été annoncé sur le blog de Matter Labs, l’équipe à l’origine du développement de zkSync.

Il est intéressant de noter que si la feuille de route indique une possible sortie en août, elle indique également que zkSync commencerait à fonctionner sur le réseau de test Ethereum en mai. Cela pourrait signifier que, selon les résultats de la phase de test, la date de lancement sur le réseau principal pourrait être repoussée.

D’autre part, si cette proposition d’extensibilité est lancée avec succès, zkSync signifierait un soulagement en termes de congestion du réseau, étant donné que l’opération de base d’un rollup consiste à “enrouler” plusieurs transactions en une seule. Matter Labs promet d’augmenter le traitement des transactions par seconde. Il passerait des 15 TPS actuellement traités sur Ethereum à plus de 20 000.

Dans sa version actuelle (1.0), qui est adoptée progressivement, des applications ont été développées, comme c’est le cas de la bourse décentralisée ZKSwap. Cela permet l’échange entre les jetons ERC-20 immédiatement et avec des commissions de seulement 0,01 USD équivalent en ETH. Cependant, la limitation est que, pour l’utiliser, vous devez utiliser le portefeuille ZKSwap propre à l’échange.

Avec la nouvelle mise en œuvre de zkSync (qui utilise les ZK-Rollups, les mêmes que ceux utilisés par ZKSwap), vous pouvez utiliser n’importe quel portefeuille Ethereum dans les applications développées avec zkSync.

Utilisation des contrats intelligents dans zkSync 2.0

L’une des limitations dont souffrent les ZK-Rollups est de ne pas pouvoir utiliser la machine virtuelle Ethereum (EVM) de manière native et, par conséquent, de ne pas pouvoir exécuter de contrats intelligents.

Cette nouvelle version de zkSync cherche à intégrer deux aspects importants liés aux contrats. La première est de les utiliser à travers un interpréteur de machine virtuelle (ZincVM), qui serait compatible avec l’EVM principal mais utilisant son propre langage Zinc. Le deuxième aspect est la possibilité d’utiliser un compilateur intermédiaire pour exécuter Solidity (le langage de programmation d’Ethereum) dans zkSync.

Les rollups comme solution de scalabilité pour Ethereum

CryptoNews a rapporté une enquête, menée par Kyber Network, concernant l’utilisation des rollups et les avantages et inconvénients qu’ils comportent.

La recherche a mis en évidence un aspect intéressant, à savoir l’utilisation de contrats intelligents dans Ethereum. Certains types de rollups, comme Optimistics, permettent l’utilisation de ces contrats de manière native. Dans le cas des ZK-rollups, ceux-ci ne prennent pas totalement en charge l’utilisation de contrats intelligents, ce qui constitue un désavantage pour les développements qui utilisent les ZK-Rollups tels que zkSync.

Toutefois, avec la promesse de la future mise en œuvre de contrats intelligents dans zkSync 2.0, cet inconvénient semble être réduit. Puisque nous parlons d’une intégration massive de contrats intelligents, qui interagissent avec les applications développées dans zkSync sans qu’il soit nécessaire de modifier l’algorithme. Ceux-ci seraient nativement compatibles.