70 scientifiques et 6 associations médicales recommandent la vitamine D pour prévenir la COVID

Six grandes associations médicales et plus de 70 scientifiques français ont publié une recommandation vantant les propriétés anti-COVID de la vitamine D.

Bien qu’elle ne puisse être considérée comme une arme au même titre qu’un vaccin ou des gestes de protection, les suppléments de vitamine D pourraient être un adjuvant utile pour aider à prévenir une infection par le Coronavirus et, surtout, pour réduire les formes graves de la COVID-19“, affirment les auteurs de la publication.

La recommandation, qui paraît dans La Revue du Praticien, est signée par 73 experts et six sociétés nationales, la Société française d’endocrinologie, la Société de pédiatrie, la Société de gériatrie, la Société d’endocrinologie pédiatrique et de diabète, et la Société de néphrologie, dialyse et transplantation.

Ils rappellent que de nombreuses publications ont suggéré les bienfaits de cette vitamine dans la protection contre les maladies respiratoires aiguës, dont la grippe.

En l’absence de données solides, ils se réfèrent à plusieurs études, dont une étude préliminaire norvégienne montrant que les consommateurs réguliers d’huile de foie de morue riche en vitamine D sont moins susceptibles d’être infectés par le coronavirus.

En outre, les signataires notent que les principaux facteurs de risque de carence en vitamine D (vieillesse, obésité, maladies chroniques, etc.) coïncident avec les groupes susceptibles de souffrir de formes graves de la COVID-19.

C’est pourquoi ils insistent sur le fait que la prise en charge “est une mesure efficace, simple, sûre, peu coûteuse et remboursée par le système de sécurité sociale“.

Même en l’absence de preuves indiscutables qu’un supplément de vitamine D réduit le risque d’infection“, ajoutent-ils, “le maintien de niveaux satisfaisants présente des avantages qui vont au-delà de COVID-19“.