À partir d’aujourd’hui, la publicité pour les services crypto reviennent sur Google !

Une mise à jour des règles de Google en matière de services financiers est entrée en vigueur le 3 août, autorisant la publicité pour des produits et services liés au bitcoin et à d’autres crypto-monnaies, à condition de respecter certaines exigences.

Selon une publication sur la page d’assistance de Google, les annonceurs proposant des services de plateformes d’échange de crypto-monnaies et de portefeuilles peuvent désormais faire de la publicité sur la plateforme.

Cela devrait conduire à une augmentation significative de la promotion des produits des sociétés liées aux crypto-monnaies. Les médias mentionnent spécifiquement le cas de FTX et de Binance US, qui se livrent une concurrence pour obtenir une part du marché publicitaire américain.

Il est également dit que de nombreuses bourses sont prêtes à investir suffisamment d’argent. Toutefois, pour pouvoir faire de la publicité sur Google, les parties intéressées doivent demander une certification à la société pour être admises en tant qu’annonceur.

L’idée est que les annonceurs soient des entités réglementées qui se conforment aux règles du FinCEN, notamment celles qui exigent que les bourses mettent en œuvre des politiques de connaissance du client (KYC). FinCEN vise à ce que les données soient ensuite partagées avec le bureau du Trésor.

Les entreprises qui souhaitent faire de la publicité sur Google devront également “se conformer aux exigences légales pertinentes, en fonction de la localité dans laquelle elles opèrent, que ce soit au niveau de l’État ou au niveau fédéral“. En outre, ils doivent s’assurer que leurs annonces et leurs pages de renvoi sont conformes à toutes les règles de Google Ads.

L’avis précise que les certifications qui ont été soumises avant la date de la mise à jour de la politique sont révoquées. Pour cette raison, les annonceurs doivent faire une nouvelle demande de certification des Cryptocurrency Exchanges and Wallets en remplissant un formulaire de demande publié en juillet dernier.

La promotion des ICO reste interdite sur Google

Avec cette mise à jour, le géant de l’internet revient sur une décision prise en juin 2018, lorsqu’il a supprimé de son moteur de recherche toutes les publicités liées au bitcoin et aux autres crypto-monnaies. La mesure visait à limiter la promotion d’initiatives non conformes aux ordonnances légales de leur pays d’origine.

Conformément à cet objectif, il y a trois ans, toutes les publicités liées à presque tous les aspects du marché des crypto-monnaies ont été interdites, la mesure interdisant la publicité pour les portefeuilles numériques, les maisons d’échange et les conseillers en investissement. Bien que l’interdiction principale ait été axée sur la prévention de la promotion des offres initiales de pièces de monnaie (ICO), considérant qu’elles pouvaient causer un préjudice aux consommateurs par le biais d’éventuels messages frauduleux.

Dans cette même optique, la mise à jour de 2021 maintient l’interdiction de la publicité pour les ICO, mais ajoute les plateformes de finance décentralisée (DeFi) et les échanges décentralisés (DEX) aux produits restreints.

Les publicités pour des offres initiales de pièces de monnaie, des protocoles de négociation DeFi ou qui promeuvent l’achat, la vente ou le commerce de crypto-monnaies ou de produits connexes ne sont pas autorisées”, indique la publication. Cela interdit également la publicité pour “les prêts de crypto-monnaies, les offres initiales DEX, les pools de liquidité de jetons, les endossements de crypto-monnaies par des célébrités, les portefeuilles non hébergés (non gardiens) et les DApps (applications décentralisées) non réglementées“.

Les destinations publicitaires vers des sites qui regroupent ou comparent des émetteurs de crypto-monnaies ou des produits connexes ne sont pas autorisées non plus. Cela s’ajoute aux messages interdits, aux conseils d’investissement et aux agrégateurs ou sites affiliés avec du contenu ou des critiques de courtiers.

Ces restrictions de Google ressemblent à celles qui ont été imposées à certains réseaux sociaux, comme l’a fait Facebook en 2018. En juin de la même année, la plateforme est revenue sur la décision qu’elle avait prise quelques mois plus tôt de supprimer les publicités liées aux crypto-monnaies, maintenant l’interdiction en place uniquement en ce qui concerne les ICO.

Plus récemment, le réseau social TikTok a également interdit à ses utilisateurs d’inclure des publicités et des promotions commerciales sur les crypto-monnaies dans leurs posts.