Israël va à nouveau se cantonner pendant trois semaines face à une deuxième vague de coronavirus

Les autorités sanitaires ont prévenu qu’il y aurait un nouveau confinement si les 2 000 positifs par jour étaient dépassés. Ils ont été vaincus pendant des semaines, puis ils ont indiqué qu’ils attendraient de voir s’ils descendraient.

Aujourd’hui, après avoir dépassé 4 000 infections en 24 heures la semaine dernière, alors que les hôpitaux se dirigent vers la saturation et que le nombre de cas graves augmente, le verrouillage est enfin devenu une réalité.

En août, avec la réouverture des écoles et la célébration massive de mariages et autres festivités, le taux d’infection en Israël a de nouveau augmenté avec 156.823 cas de COVID-19, dont 1.126 décès, pour une population de neuf millions d’habitants. .

Dimanche, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé une reconfiguration nationale à partir de vendredi pour la fête de Rosh Hashanah (nouvel an juif), qui se poursuivra à Yom Kippour et se terminera le dernier jour de Souccot, vers le 10 octobre. suivant.

La guerre contre le coronavirus se déroule en Israël jusqu’au bout

Pendant cette période, les Israéliens ne pourront pas se déplacer à plus de 500 mètres de leur domicile – à l’exception des activités sportives individuelles – et les écoles, hôtels et centres commerciaux resteront fermés.

De plus, il y aura une limite de dix personnes maximum pour les réunions à l’intérieur et 20 à l’extérieur.

Les supermarchés et les pharmacies pourront continuer à fonctionner mais le reste des magasins ne pourra livrer qu’à domicile.