L’arrivée de touristes internationaux baisse de 65% au premier semestre 2020

L’effondrement des voyages internationaux au cours du premier semestre de l’année a entraîné une perte de 400 millions d’arrivées internationales et près de 460 milliards de dollars de recettes d’exportation antérieures de ce segment. Même cette baisse est cinq fois supérieure à celle enregistrée par la crise économique de 2009, a rapporté l’agence.

La baisse de la demande de voyages se poursuivra pendant le reste de l’année. Le premier scénario proposé par l’OMT était une baisse de 58% des arrivées de touristes internationaux, tandis que le deuxième scénario prévoit jusqu’à 70% de moins, surtout maintenant que les gouvernements reprennent certaines restrictions. La perspective est qu’en 2021 une reprise commence; cependant, le retour aux niveaux de 2019 prendrait de deux à quatre ans.

Ce mardi, l’OMT a tenu sa première réunion en face à face après la déclaration de la pandémie COVID-19 pour lancer un message de confiance dans l’avenir du tourisme mondial, à un moment où la plupart des destinations du monde ont commencé à adoucir la restrictions de voyage.

Zurab Pololikashvili, le secrétaire général de l’organisation, a fait valoir qu’un leadership coordonné et une plus grande coopération entre les gouvernements ont permis au tourisme de renaître, lentement mais régulièrement, dans de nombreuses régions du monde.

L’OMT a également constaté que, alors que les restrictions mondiales aux voyages commençaient à diminuer, les destinations du monde entier se concentrent sur la croissance du tourisme intérieur, ce qui contribuera à la reprise dans les pays développés et émergents. en cours de développement.

Pour Pololikashvili, l’ampleur du tourisme intérieur aidera de nombreuses destinations à se remettre des effets économiques de la pandémie, tout en préservant les emplois et en permettant le retour des avantages sociaux qu’offre le tourisme.

* Avec des informations d’EFE