M6 GT, la première supercar de McLaren conçue pour la rue

C’est un véhicule qui, bien qu’il ne soit pas arrivé sur le marché, c’est le modèle pionnier des tramways qui nous impressionne aujourd’hui de la part de la société Woking, même si beaucoup pensent qu’il s’agissait de la McLaren F1.

La M6GT a été la première McLaren à pouvoir rouler sur les routes publiques, et c’est une bonne définition. Dans une marque qui se distingue par ses triomphes en course et les performances de ses voitures sur le circuit, elle marque le début d’une histoire qui se poursuit encore aujourd’hui. À l’origine, la M6GT était une voiture conçue pour la course, créée à la fin des années 1960, lorsque Bruce McLaren était déterminé à construire la voiture de sport à moteur central la plus rapide de tous les temps.

La base pour y parvenir était la McLaren M6-A, qui a triomphé dans la série Can-Am 1967. Ce qu’il voulait faire était de mettre un corps fermé sur sa monocoque, pour se battre pour la victoire dans le championnat du monde de voitures de sport. À partir de là, l’idée de le vendre au grand public a commencé à se concrétiser, mais sans moteur installé.

Grâce à cela, le client a pu installer la mécanique la mieux adaptée à ses besoins. On s’attendait à ce qu’ils construisent 250 unités par an, mais le projet a été abandonné, laissant tout le monde le désir.

Cependant, Bruce McLaren a voulu offrir à ses fans les plus aisés l’une des voitures les plus spectaculaires et les plus rapides de l’époque pouvant circuler sur la voie publique. Mais bien sûr, ayant été construit pour la course, il a fallu apporter quelques changements et améliorations, comme le confort.

Sa cabine était très petite, de plus, l’isolation brillait par son absence et comme il n’y avait pas de type de climatisation, la chaleur qui était générée dans la cabine était à peine supportable. Tout cela l’oblige à rester comme prototype dans la mémoire de ses disciples.

En tant que bonne supercar, l’un des aspects les plus spéciaux de la McLaren M6GT était son moteur. Il avait un moteur V8 de 5,7 litres fabriqué par Chevrolet, qui développait 370 chevaux et était accouplé à une transmission manuelle ZF à cinq vitesses, avec laquelle il pouvait accélérer de zéro à 100 km / h en un peu plus de 4 secondes et brosser le Vitesse maximale de 300 km / h.

Parce que sa carrosserie en fibre de verre était montée sur un châssis en aluminium, le poids total de la McLaren M6GT était d’environ 800 kilogrammes. Cela, associé à un centre de gravité très bas, a fait de cette Britannique l’une des meilleures supercars de sa génération.