Alors que des centaines de personnes se rassemblent pour la Marche des femmes pour protester contre la nomination de Trump et Barrett, des dizaines devraient se rassembler pour soutenir

Près de quatre ans après que des millions de personnes dans le monde ont protesté le premier jour du mandat du président Donald Trump, des centaines de personnes se sont rassemblées à Washington, DC, et ont défilé samedi au National Mall alors que des milliers d’autres se joignaient à des manifestations virtuelles destinées à galvaniser les électeurs avant le jour du scrutin.

Plus de 116000 personnes participant à la Marche des femmes devaient marcher ou participer à d’autres actions samedi, et plus de 429 marches soeurs virtuelles et socialement éloignées devraient avoir lieu dans les 50 États, selon les organisateurs de la Marche des femmes.

“La première Marche des femmes en 2017 a été historique”, a déclaré Rachel Carmona, directrice exécutive de la Marche des femmes, lors d’un rassemblement avant la marche samedi après-midi à Washington, DC “Quatre ans plus tard … à 17 jours (jusqu’aux élections ), nous allons terminer ce que nous avons commencé. “

La marche à Washington devait culminer au National Mall, où les organisateurs espéraient organiser un téléthon virtuel de banque de texte pour envoyer 5 millions de messages texte pour encourager les gens à voter. Les organisateurs du mois de mars ont déclaré qu’ils prévoyaient d’honorer l’héritage de la juge associée à la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg et de contester la confirmation d’Amy Coney Barrett à la Cour, que le Comité judiciaire du Sénat devrait voter le 22 octobre.

“Nous sommes l’enfer et la crue. Donald Trump quitte ses fonctions, et il n’y a pas le choix pour lui”, a déclaré Sonja Spoo, directrice des campagnes pour les droits reproductifs du groupe de défense des femmes UltraViolet, lors du rassemblement. «Le 3 novembre, ce sera à cause des femmes – en particulier les femmes noires, brunes et autochtones – qui interviennent et en disent assez».

«Nous ne nous reposons pas»: La Marche des femmes attire des milliers de personnes et apporte une “ énergie renouvelée ” pour commencer une nouvelle décennie

Les manifestants se rassemblent pour participer à la marche nationale des femmes le 17 octobre 2020 au Freedom Plaza à Washington, DC.Les manifestants se rassemblent pour participer à la marche nationale des femmes le 17 octobre 2020 au Freedom Plaza à Washington, DC.Les manifestants se rassemblent pour participer à la marche nationale des femmes le 17 octobre 2020 au Freedom Plaza à Washington, DC.

La Marche des femmes a déclaré que tous les participants seraient tenus de porter un masque et une distance sociale et que du désinfectant pour les mains serait disponible. L’organisation a demandé aux participants de ne pas se rendre à Washington en provenance des États figurant sur la liste de quarantaine du district.

L’histoire continue

Pendant ce temps, l’Independent Women’s Forum, une organisation à but non lucratif américaine conservatrice, a organisé sa deuxième contre-manifestation annuelle «Marche pour toutes les femmes». L’événement de cette année, intitulé “Je suis avec elle!” rassemblement, a eu lieu près de la Cour suprême pour soutenir la nomination de Barrett. Le rassemblement en personne serait limité à 100 personnes en raison des mesures de sécurité COVID-19, mais serait également retransmis en direct, selon le forum.

“Nous pensons que les résultats d’Amy Coney Barrett doivent être traités avec respect”, a déclaré à la foule Carrie Lukas, présidente du Forum des femmes indépendantes, selon le livestream. «C’est une grande Américaine, et vous découvrirez ce que cela signifie en nous défendant tous.

Selon le Crowd Counting Consortium, la première marche des femmes le 21 janvier 2017 était la plus grande manifestation d’une journée de l’histoire des États-Unis. Ce jour-là, l’estimateur de foule a fixé la participation nationale aux marches des plus de 650 soeurs entre 3,3 et 5,3 millions.

Des marches ultérieures ont eu lieu en janvier 2018, 2019 et 2020, et la fréquentation a été inférieure à celle de 2017.

Contribuant: Jorge L. Ortiz, USA TODAY

Les gens se rassemblent lors de la Marche des femmes à Freedom Plaza, samedi 17 octobre 2020, à Washington.Les gens se rassemblent lors de la Marche des femmes à Freedom Plaza, samedi 17 octobre 2020, à Washington.Les gens se rassemblent lors de la Marche des femmes à Freedom Plaza, samedi 17 octobre 2020, à Washington.

Cet article a été initialement publié sur USA TODAY: Women’s March 2020 pour protester contre Trump, nomination d’Amy Coney Barrett