L’aide du Plan Renove peut être demandée à partir de ce mardi

Le ministre de l'Industrie, du Commerce et du Tourisme, Reyes Maroto.  EFE / Fernando Alvarado / Archives
Le ministre de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme, Reyes Maroto. EFE / Fernando Alvarado / Archives (Fernando Alvarado /)

Madrid, 18 octobre (EFE) .- Le système télématique qui permettra de demander et de collecter des aides d’État pour l’acquisition d’un véhicule correspondant au plan Renove sera activé à 10h00 ce mardi, selon le ministère de l’Industrie, qui prévoit que les paiements à partir de décembre.
Les candidats peuvent télécharger leur candidature via l’application activée à cet effet par l’Industrie, à l’adresse https://sede.serviciosmin.gob.es/es-es/Paginas/Index.aspx, a indiqué le département dirigé par Reyes Maroto.
L’évaluation et la validation des dossiers d’aide commenceront en novembre et les premiers paiements arriveront à partir de décembre, bien que le processus se prolongera au cours du premier semestre 2021.
Le gouvernement a approuvé le plan Renove mi-juillet, qui prévoit une aide publique comprise entre 300 et 4000 euros selon l’efficacité du véhicule, en plus de 500 euros supplémentaires pour les cas de mobilité réduite, de faibles revenus ou si la voiture est livrée pour La mise au rebut a plus de 20 ans (pour bénéficier de l’aide, vous devez livrer une voiture âgée d’au moins 10 ans).
L’aide Renove, dotée de 250 millions d’euros et qui aurait déjà reçu plus de 110000 opérations, peut être demandée rétroactivement pour les achats effectués depuis le 16 juin, bien que les acheteurs, entreprises et particuliers, n’aient pas encore pu facturez-les car le système prévu à cet effet n’est pas activé et qui devrait initialement être activé en septembre.
Ce dont ils ont déjà bénéficié, c’est la décote consentie par les concessionnaires, proportionnelle à l’aide d’État, sauf dans le cas d’une aide maximale, qui sera de 1 000 euros.
Dans les précédents plans d’aide au renouvellement de la flotte mobile, dénommés PIVE, le concessionnaire avançait l’aide d’État à l’acheteur et traitait par la suite sa collecte, système qui n’a pas été reproduit à cette occasion en raison du Fabricants et distributeurs présents en raison de la crise du covid-19 et de l’effondrement des ventes.