La recherche d’Apple sur l’utilisation de la bobine de charge Apple Watch pour le retour haptique pourrait conduire à des appareils plus minces

Apple envisage d’utiliser la bobine de charge sans fil sur une Apple Watch pour fournir également un retour haptique, ce qui pourrait conduire à des appareils portables de plus en plus fins.

Les appareils portables Apple actuels sont équipés d’un ensemble de bobine de charge pour permettre une charge sans fil. Mais ce composant ne fournit que la charge à ce stade, et Apple développe une technologie qui pourrait lui permettre de servir un double objectif.

Dans une demande de brevet intitulée «Dispositif électronique avec bobine pour la charge sans fil et les sorties haptiques», publiée par le US Patent and Trademark Office le 15 octobre, Apple détaille un moyen d’utiliser le boîtier de charge inductive dans le cadre de l’actionneur haptique d’un appareil. Essentiellement, utiliser la bobine pour fournir un retour haptique.

«L’utilisation de la même bobine pour le chargement de la batterie sans fil et les opérations de sortie haptique peut aider à réduire la taille et le poids des appareils, car un composant commun peut être utilisé pour de multiples utilisations», note Apple sur le potentiel de la technologie.

Une figure illustrant le système haptique et de charge à double usage.  Crédit: Apple

Une figure illustrant le système haptique et de charge à double usage. Crédit: Apple

Cependant, les bobines traditionnelles utilisées dans les systèmes de charge sans fil ne sont pas automatiquement adaptées à un système d’actionnement haptique. Apple écrit que “le positionnement d’aimants, de matériaux ferromagnétiques ou de ferrite, qui peuvent être utilisés dans le cadre d’un système de sortie haptique, lorsqu’ils sont positionnés à proximité d’une bobine de charge conventionnelle, peut être préjudiciable au fonctionnement du système de charge.”

Pour atténuer cela, le brevet envisage un système qui pourrait fonctionner selon différents modes. Bien que la bobine elle-même soit partagée entre les deux appareils, le brevet note que chaque système – à la fois l’actionnement haptique et la charge sans fil – pourrait avoir des composants dédiés. Les deux systèmes assureraient leur fonction respective avec les composants partagés.

Dans un mode de charge, la bobine serait “configurée pour se coupler par induction à une bobine de sortie … du dispositif de charge externe … afin de recevoir de l’énergie de la bobine de sortie”. En mode de sortie haptique, il fonctionnerait en conjonction avec le système de sortie haptique pour «provoquer, déclencher, initier ou produire d’une autre manière une sortie haptique».

Dans la mesure où il le ferait, le brevet soutient que la bobine est excitée “d’une manière qui amène un composant d’actionneur haptique à produire une sortie haptique”, que ce soit par attraction magnétique, forces de réluctance ou forces similaires.

Fait intéressant, le brevet ne s’arrête pas aux smartwatches et souligne qu’un système similaire pourrait être utilisé sur un iPhone ou un iPad. Apple vient d’annoncer ses nouveaux modèles d’iPhone 12 et d’iPhone 12 Pro, qui arborent une fonction MagSafe qui apporte une charge sans fil de type Apple Watch aux combinés de la société.

Le brevet énumère Benjamin G. Jackson; Brenton A. Baugh; Brian T. Gleeson; Steven J. Taylor; et Thayne M. Miller comme ses inventeurs. Tous ont été impliqués dans la recherche Apple haptic et Taptic Engine dans le passé, y compris pour des appareils comme l’iPhone et l’Apple Pencil.

Apple dépose de nombreuses demandes de brevet chaque semaine et rien ne garantit que la technologie qui y est décrite sera jamais commercialisée. De même, les demandes de brevet ne donnent aucune indication sur le moment où de telles fonctionnalités pourraient arriver.