Daimler annonce la reprise des bénéfices de la nouvelle Mercedes-Benz Classe S

Le logo du constructeur automobile allemand Mercedes-Benz est visible au salon de l’automobile de Bruxelles, Belgique, le 9 janvier 2020. . / François Lenoir

Daimler (DAIGn.DE) devait lancer mercredi le nouveau modèle de sa berline de luxe Mercedes-Benz Classe S, qui, espère-t-il, aidera à ramener le constructeur automobile allemand à la rentabilité l’année prochaine après que la pandémie de coronavirus ait réduit la demande de véhicules haut de gamme. .

Daimler a lancé une nouvelle Classe S tous les sept ans pendant des décennies, mais le lancement cette année de son modèle le plus rentable est particulièrement important pour l’entreprise, car elle lutte contre les retombées de la pandémie et le passage coûteux aux voitures électriques.

«La Classe S est un important moteur d’image et, mesurée par la marge, la plus grande source de bénéfices», déclare Frank Schwope, analyste chez Norddeutsche Landesbank.

Le PDG Ola Kaellenius mène une campagne de réduction des coûts après que Daimler ait signalé une baisse de 30% du chiffre d’affaires au deuxième trimestre et une perte avant intérêts et impôts de 1,68 milliard d’euros (1,49 milliard de livres).

Kaellenius a signalé des signes de reprise de la demande en juillet, en particulier pour les modèles haut de gamme Mercedes-Benz et les véhicules électriques, et les analystes ont également souligné un fort rebond en Chine, le marché le plus important pour Mercedes-Benz.

Daimler pourrait vendre 95 000 voitures de Classe S en 2021, qui, avec des prix de plus de 100 000 euros chacune, pourraient contribuer pour plus de 2 milliards d’euros aux résultats de la société, estime Daniel Schwarz, analyste automobile chez Bank Mainfirst.

Daimler ne détaille pas la rentabilité des différents modèles, mais les analystes estiment la marge sur la Classe S à 15-20% des ventes.

La Classe S devrait bénéficier d’être le tout dernier modèle haut de gamme du marché, car elle est en concurrence avec les séries 7 de BMW (BMWG.DE) et A8 (VOWG_p.DE) d’Audi, lancées en 2019 et 2017.

Daimler devrait également lancer la version électrique de la Classe S appelée EQS l’année prochaine, bien que les analystes préviennent que ce ne sera pas le même argent pour l’entreprise.

La Classe S offre un certain confort aux employés préoccupés par leur travail en raison de la pandémie et du passage aux véhicules électriques – elle sera produite dans une toute nouvelle usine à Sindelfingen, dans le sud de l’Allemagne, près du siège de Daimler.

L’usine a coûté 730 millions d’euros et plus de 1 500 employés travailleront sur une ligne d’assemblage ergonomique, qui, selon Daimler, sera 25% plus efficace que son emplacement précédent.