Airbnb annonce son intention de renforcer le contrôle de ses locations

Airbnb a annoncé lundi son intention de renforcer le contrôle des locations à court terme annoncées sur son site dans plusieurs villes françaises, dont Paris, en supprimant les locations sans numéro d’enregistrement officiel.

La France est l’un des principaux marchés d’Airbnb, mais l’entreprise location en ligne tout comme ses concurrents directs ont fait l’objet de critiques à Paris et dans d’autres villes, dont Amsterdam et New York, qui craignent que ses locations de courte durée n’aggravent la pénurie de logements.

Airbnb a déclaré qu’elle prendrait des mesures supplémentaires contre les personnes qui louent des logements pour des séjours de courte durée sans s’enregistrer auprès des autorités. Selon les règles en vigueur à Paris, les personnes ne sont pas autorisées à louer toute leur bien immobilier sur Airbnb pour plus de 120 jours, au delà ils doivent de déclarer les locations auprès de l’administration correspondante.

Les inscriptions sans numéro d’enregistrement à Paris, Lyon, Marseille et Bordeaux seront bloquées dès le mois de Mars, a déclaré Airbnb, ajoutant que le plan serait étendu à d’autres villes très rapidement.

La pandémie COVID-19 a frappé de plein fouet les industries du tourisme et du voyage. Airbnb, cotée en décembre dernier à la bourse de New York, a subi un coup dur en raison de la baisse des réservations.