Alain Bashung : Pourquoi son fils Arthur a-t-il été déshérité ?

Alain Bashung Pourquoi son fils Arthur a-t-il été déshérité

Le célèbre chanteur Alain Bashung, disparu en 2009, a laissé derrière lui une histoire familiale complexe et douloureuse. Sa décision de déshériter son fils Arthur a suscité de nombreuses questions et a révélé des tensions profondes. Ce drame familial, remis en lumière par des récentes déclarations, met en évidence les déchirures et les enjeux sentimentaux liés aux héritages dans les familles d’artistes.

Un testament qui exclut le fils

Alain Bashung a choisi de léguer l’ensemble de ses droits d’auteur, bénéfices artistiques, biens et effets personnels à sa veuve, Chloe Mons, mère de sa fille Poppée. Cette décision a eu pour conséquence directe que Arthur, son fils de son précédent mariage avec Chantal, ne recevrait rien. Cette exclusion va au-delà du financier, privant Arthur de tout héritage sentimental.

Impact émotionnel sur Arthur

Arthur a exprimé son malaise face à cette situation, parlant de rancoeur et de la difficulté à en parler publiquement. Sa mère, Chantal, a décrit dans une interview avec le JDD la douleur d’Arthur, privé d’objets personnels et sentimentaux promis par son père, comme une guitare et des enregistrements musicaux.

La douleur d’une Non-Reconnaissance

Pour Chantal, la mère d’Arthur, la véritable blessure réside dans le déni de reconnaissance de son fils en tant qu’héritier. Elle regrette profondément que son fils n’ait pas pu récupérer des souvenirs personnels significatifs, soulignant la violence émotionnelle de cette exclusion.

Réponse de la Veuve d’Alain Bashung

Face aux allégations de déshéritement, Chloe Mons a défendu la volonté d’Alain Bashung, affirmant qu’Arthur n’avait pas été déshérité et qu’une action en justice avait même été engagée. Selon elle, le testament de Bashung était équitable et n’avait lésé personne.