Amazon a réalisé plus de bénéfices pendant la pandémie qu’au cours des trois dernières années

Le trimestre dernier, Amazon a annoncé que son PDG, Jeff Bezos, quittait ses fonctions cette année, pour devenir président exécutif au troisième trimestre. Mais pour l’instant, Bezos et ses collaborateurs sont occupés à engranger de l’argent.

Il est clair qu’Amazon est l’une des rares entreprises à avoir bénéficié de la pandémie, grâce à l’essor du commerce en ligne. Dans sa dernière publication de résultats, Amazon a indiqué qu’elle avait réalisé plus de bénéfices au cours des 12 derniers mois qu’au cours des trois années précédentes.

D’avril 2020 au 31 mars 2021, Amazon a gagné 26,9 milliards de dollars de bénéfices, alors qu’elle en a réalisé 24,7 milliards entre 2017 et 2019. Selon le communiqué, les ventes nettes ont augmenté de 44 % pour atteindre 108,5 milliards de dollars au premier trimestre 2021 (contre 75,5 milliards de dollars l’année dernière à la même époque). Il s’agit du 78e trimestre consécutif de croissance à deux chiffres d’une année sur l’autre, et marque le taux de croissance le plus élevé depuis 2011.

Une grande partie de cette croissance a été alimentée par l’énorme bond du commerce électronique au cours de l’année dernière. Dans le même temps, l’entreprise a également annoncé récemment qu’elle comptait plus de 200 millions de membres Prime payants et que le chiffre d’affaires de sa division cloud Amazon Web Services avait augmenté de 32 %. L’unité AWS a généré 13,5 milliards de dollars, soit 12 % du revenu total d’Amazon.

Dans le même temps, cependant, l’entreprise a dû faire face à des critiques selon lesquelles elle traiterait ses travailleurs de manière injuste. Elle a fait échouer une campagne de syndicalisation au début du mois, au cours de laquelle deux tiers des travailleurs d’un entrepôt ont voté contre l’adhésion à un syndicat, mais des accusations ont également été portées contre Amazon pour avoir intimidé ses employés. L’ensemble de la bataille a également mis en lumière le fait que l’entreprise pourrait traiter ses employés de manière injuste en imposant des quotas de productivité et des pratiques de travail sévères.

En réponse, Amazon a déclaré qu’elle augmenterait le salaire jusqu’à 3 dollars de l’heure pour les travailleurs de la logistique, en plus de son salaire minimum de 15 dollars.