Amazon rachète les studios MGM pour 8,45 milliards de dollars !

Amazon a racheté MGM Studios – la société à l’origine de la franchise James Bond – pour la somme astronomique de 8,45 milliards de dollars. Il s’agit de la deuxième plus grosse acquisition de l’histoire d’Amazon, mais elle intervient dans un contexte de multiples enquêtes antitrust sur la société.

Avec plus de 4 000 films – dont la franchise James Bond, “Rocky” et “Le Silence des agneaux” – l’acquisition du catalogue de MGM est un atout majeur pour le service de streaming Prime Video d’Amazon. Le fait que le réseau câblé Epix, qui a les droits exclusifs de projection des films de Paramount une fois qu’ils sont sortis en salle, soit inclus dans l’achat, a probablement adouci l’affaire.

Le fait de posséder les droits de diffusion sur le petit écran des films Paramount à venir, comme “Mission Impossible 7”, pourrait donner à Amazon un avantage sur ses concurrents en matière de streaming, comme Netflix, Disney+ et Hulu.

Avec 8,45 milliards de dollars, l’opération est la deuxième acquisition la plus importante d’Amazon à ce jour, derrière l’achat de Whole Foods en 2017 pour 13,7 milliards de dollars. Loin derrière, à la troisième place, se trouve l’acquisition en 2009 de Zappos, un détaillant de chaussures, pour 1,2 milliard de dollars.

Leader du marché ou concurrent de premier plan dans les secteurs du commerce électronique, de l’épicerie, du divertissement, de l’informatique en cloud et de l’intelligence artificielle, Amazon est la plus grande société Internet au monde, avec une capitalisation boursière de plus de 1 600 milliards de dollars. Son fondateur et PDG, Jeff Bezos, est la personne la plus riche du monde, avec une fortune de plus de 188 milliards de dollars.

Après des décennies d’éviction de ses concurrents, même en subissant des pertes, le marché en ligne d’Amazon a récemment attiré l’attention des législateurs américains et européens, qui ont menacé de démanteler l’entreprise en adoptant une législation antitrust. L’ancienne candidate à la présidence et sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren (D) a longtemps défendu cette approche, et un rapport de la commission judiciaire de la Chambre des représentants Américaine l’année dernière a réitéré ces appels – accusant Amazon d’étouffer la concurrence en possédant et en vendant sur la même place de marché que les détaillants indépendants. Des enquêtes antitrust formelles ont également été ouvertes dans l’UE.

La semaine dernière encore, le procureur général de Washington DC, Karl Racine, a poursuivi Amazon pour fixation des prix, en raison de l’obligation faite aux vendeurs tiers de proposer leurs prix les plus bas sur Amazon, même si les frais d’Amazon sont pris en compte.

On ne sait pas si les législateurs vont enquêter sur l’acquisition de MGM en soi, mais si Bezos est à nouveau traîné devant le Congrès pour défendre les pratiques commerciales de son entreprise, comme il l’a été l’année dernière, l’accord de contournement du marché ne lui fera certainement pas de cadeaux aux yeux des politiciens avides de législation antitrust.