Apple poursuivie pour avoir prétendu que ses iPhones sont résistants à l’eau

Selon les plaignants, la société induit les acheteurs en erreur, ce qui entraîne pour eux des coûts imprévus et supplémentaires.

Apple fait l’objet d’un recours collectif, déposé dans l’État américain de New York, selon lequel la société aurait exagéré l’étanchéité de ses iPhones dans ses campagnes publicitaires, rapporte AppleInsider.

Les plaignants font valoir que la note attribuée à cet égard aux iPhones est “mal qualifiée“. Ils affirment qu’Apple effectue ses tests de résistance avec de l’eau pure et statique, plutôt qu’avec de l’eau de mer. “Cela signifie que les consommateurs qui se tiennent au bord d’une piscine ou en bord de mer et dont les appareils sont éclaboussés ou temporairement immergés se verront refuser la garantie parce que l’eau contenait du chlore ou du sel“, affirme l’action en justice.

L’iPhone 7 a été le premier à inclure une garantie de résistance à l’eau. L’iPhone 12 actuel est classé IP68, ce qui revient à dire qu’il peut rester à une “profondeur maximale de 6 mètres pendant 30 minutes“.

L’action en justice cite des exemples où un iPhone est tombé en panne dans une piscine, dans l’eau de mer ou après être tombé dans une solution savonneuse. Les plaignants estiment qu’Apple induit les acheteurs en erreur, ce qui entraîne des coûts supplémentaires pour ces derniers. Ils exigent que la société procède à des ajustements dans la description de ses smartphones et répare les dommages subis par ceux qui ont subi de tels accidents.

Ce n’est pas la première fois que les revendications d’étanchéité d’Apple sont critiquées par les utilisateurs. En novembre 2020, l’autorité antitrust italienne a infligé une amende de 10 millions d’euros à Apple pour avoir trompé les consommateurs en vantant des capacités exagérées et en refusant ensuite le paiement de la garantie correspondante.