Banques et crypto-monnaies : éternels ennemis ?

Alors que les crypto-monnaies sont de plus en plus populaires, il n’y a qu’à voir les taux du Bitcoin ou de l’Ethereum qui atteignent des milliers de dollars, une rupture s’installe de plus en plus avec les banques.

En effet, de nombreuses entreprises travaillant dans le milieu des crypto-monnaies rencontrent des difficultés vis-à-vis des banques. Est-ce simplement par manque de connaissance des banques avec ce milieu ? Ou simplement parce que les crypto-monnaies tentent de s’affranchir des monnaies nationales ? La question mérite d’être posée.

L’impossibilité pour les entreprises crypto Françaises d’ouvrir un compte bancaire

Cela peut surprendre, mais il existe bien des entreprises qui ne peuvent pas avoir de compte bancaire. Pour quelle raison ? Simplement parce que ces dernières travaillent dans les crypto-monnaies ou sur les blockchains. Pourquoi les banques sont-elles frileuses ? Les raisons sont nombreuses… La première se situe du côté de l’origine des fonds : en effet, les banques peuvent penser que les crypto-monnaies sont utilisées pour blanchir de l’argent. Attention, on ne parle pas ici des entreprises elles-mêmes, mais plutôt des utilisateurs de ces monnaies virtuelles qui pourraient facilement blanchir de l’argent sale.

Bien entendu, ce n’est pas la seule raison, il est également suspecté par les banques que les organisations terroristes pourraient également passer par les crypto-monnaies. C’est pourquoi, les différents organismes bancaires ont demandé la création du PSAN : Prestataire de Service sur Actifs Numériques. Le PSAN est alors géré par l’Autorité des marchés financiers (et donc entièrement indépendant), ce qui devrait, selon toutes vraisemblances, calmer les inquiétudes des banques… Mais ce n’a pas été le cas : les entreprises se sont toujours vu refuser l’ouverture d’un compte bancaire. Pire encore, certaines entreprises spécialisées dans les crypto-monnaies qui avaient réussi à ouvrir un compte, ont découvert que la banque chez qui ils étaient a finalement clôturé leur compte dès que le chiffre d’affaires s’est envolé…

Bref, la rupture entre les banques et les entreprises de crypto-monnaies semble toujours de mise. Là où cela pose encore plus problème, c’est que c’est une situation uniquement présente en France : aux États-Unis, les entreprises de cette branche peuvent ouvrir un compte en banque sans aucun problème. D’ailleurs, au pays de l’Oncle Sam, cela permet des croissances sans précédent pour les entreprises de crypto-monnaies. Bref, si l’on veut que la France développe ce qui est certainement l’avenir des monnaies, il serait peut-être temps que nos organismes financiers se modernisent un peu.