Binance dans la tourmente, les risques sont grands pour la bourse de cryptomonnaies

Binance fait l’objet d’une enquête de la part d’une longue liste d’agences gouvernementales américaines, dont le ministère de la Justice, l’Internal Revenue Service et la Commodity Futures Trading Commission. Les agences examinent Binance pour des violations criminelles potentielles.

Ces enquêtes font suite à un rapport de Chainalysis qui a retracé des bitcoins illicites d’une valeur de 2,8 milliards de dollars sur des plateformes d’échange et de négociation. Sur ce montant, 756 millions de dollars sont passés par Binance. La plupart des comptes suspects ont reçu de petits montants, mais la majorité des cryptomonnaies illicites ont été acheminées vers quelques centaines de comptes qui ont reçu entre 100 000 et 100 millions de dollars. Les autorités gouvernementales se concentreraient sur le blanchiment d’argent et l’évasion fiscale.

Parmi les bourses de cryptomonnaies, Binance est un géant. Au cours des dernières 24 heures, plus de 60 milliards de dollars de transactions ont transité par Binance, soit plus du triple de son concurrent le plus proche, Huobi, et bien plus que Coinbase. Binance a connu une ascension rapide depuis sa fondation par le PDG Changpeng Zhao en 2017.

Ce n’est pas la première fois que le nom de Binance apparaît dans des enquêtes criminelles. Au début de l’année, la société est apparue dans deux affaires criminelles distinctes, bien qu’elle n’ait été accusée d’aucun méfait dans l’une ou l’autre.

Une autre bourse de cryptomonnaies, BitMEX, a été inculpée en octobre pour avoir violé la loi sur le secret bancaire. La bourse aurait permis à des milliers de clients américains d’effectuer des transactions sur la bourse alors que la société prétendait que cela n’était pas possible. Trois responsables de la société ont plaidé non coupable et un quatrième est toujours en fuite.