Binance publie une charte des droits pour les utilisateurs de crypto-monnaies

Binance, la plus grande société de crypto-monnaie au monde, a publié mardi ce qu’elle appelle « 10 droits fondamentaux pour les utilisateurs de crypto-monnaie. » Le document, qui ressemble à un manifeste, appelle à un accès universel aux outils financiers, à des protections strictes des données personnelles et à d’autres mesures.

Vantant le document comme un cadre réglementaire mondial pour les marchés de crypto, Binance a également créé des dispositions destinées aux échanges. Celles-ci comprennent des obligations pour les plateformes de protéger les utilisateurs contre les mauvais acteurs et de garantir une liquidité suffisante pour des échanges sans friction :

Binance a publié sa liste de droits à un moment où l’entreprise tente de réinventer sa culture d’entreprise et d’améliorer son image auprès des régulateurs. Pendant des années, les critiques ont affirmé que Binance et son PDG, Changpeng Zhao (CZ), étaient prêts à fermer les yeux sur des pratiques commerciales douteuses ou des activités criminelles sur sa plateforme.

Dans le cadre de ses efforts de réhabilitation, Binance a engagé d’anciens régulateurs et membres des forces de l’ordre. Parmi eux figurent d’éminents agents de l’IRS et des enquêteurs d’Europol.

Greg Monahan, un ancien enquêteur du Trésor américain, supervise maintenant les efforts de lutte contre le blanchiment d’argent de la bourse. Il a déclaré que, comme la crypto est devenue un marché de 3 000 milliards de dollars, les régulateurs sont devenus une caractéristique permanente de l’industrie et que « la vie privée et la sécurité de l’écosystème » sont désormais une priorité absolue.

Greg Monahan affirme que la déclaration des droits a été proposée en partie comme une mesure de ralliement pour les autres acteurs du secteur et comme un signal aux régulateurs que les sociétés de crypto-monnaie prennent au sérieux les questions des droits des utilisateurs et de la réglementation.