Binance : Se conformer aux réglementations ou disparaitre ?

Binance est actuellement la bourse de bitcoins et de crypto-monnaies avec le volume d’échange le plus élevé du marché. Cependant, ses concurrents semblent avoir trouvé une stratégie qui leur permettrait de la battre : se conformer aux réglementations.

Il semble que cette condition ait suscité l’intérêt de ses plus proches concurrents, comme, par exemple, la plateforme Gemini, fondée par les jumeaux Cameron et Tyler Winklevoss.

Selon un article publié par Bloomberg le 12 juillet 2021, Cameron Winklevoss a souligné l’importance de se conformer aux exigences réglementaires, au point de souligner que sa bourse de crypto-monnaies « joue le long jeu« .

On essaie d’être la tortue la plus rapide de la course. Le jeu est payant avec le temps. – Cameron Winklevoss

Parallèlement à cet avis, à la fin du mois de juin 2021, le Financial Conduct Authority (FCA), a interdit à Binance de mener – sans son autorisation d’une autorité financière – des activités qui nécessitent une réglementation dans le pays, telles que le commerce de dérivés de crypto-monnaies.

Les autorités gouvernementales américaines actuelles, plus précisément le Département de la Justice, l’Internal Revenue Service et la Commodity Futures Trading Commission, ont ouvert de nouvelles enquêtes pour sonder certains aspects de l’activité de Binance.

Nous prenons nos obligations légales très au sérieux et continuons à investir dans notre programme de conformité. Cela inclut la mise en place de systèmes robustes pour détecter le blanchiment d’argent et l’embauche d’anciens fonctionnaires pour les conseiller sur les questions de réglementation et de conformité. – Déclaration de Binance.

À cet égard, Cameron Winklevoss a déclaré que Gemini a contribué à la création de la Virtual Commodity Association, qui vise à éradiquer les mauvais comportements et à prévenir la fraude et la manipulation.

Malgré cela, Binance reste en tête de liste lorsqu’il s’agit de négocier des crypto-monnaies. Son volume quotidien d’échanges au comptant est plus de 100 fois supérieur à celui de Gemini, selon CoinMarketCap.

Les bourses peuvent être en bons termes avec les régulateurs américains.

Les chercheurs de Bloomberg ont conclu : la stratégie des bourses de crypto-monnaies américaines pour être en bons termes avec les régulateurs est simple : il suffit de ne pas proposer de produits plus réglementés, comme les contrats dérivés basés sur les crypto-monnaies.

Ils préviennent également qu’ils doivent faire attention aux crypto-monnaies à proposer, surtout si les régulateurs décident qu’une pièce n’est en réalité qu’un moyen de vendre un investissement dans une entreprise tout en contournant la réglementation. Ils font ainsi spécifiquement référence aux jetons de titres.

En outre, ils soulignent que la conformité réglementaire ouvre la porte aux investisseurs institutionnels pour utiliser les plateformes de négociation et leurs services de garde.

Les auteurs expliquent qu’avec tous ces développements, le paysage concurrentiel des échanges de crypto-monnaies pourrait changer rapidement. Ceci, en tenant compte du fait qu’une réglementation accrue aiderait les acteurs du marché aux États-Unis à accepter plus rapidement tout ce qui concerne la finance décentralisée (DeFI).

Ils considèrent en outre que cette technologie a permis aux développeurs d’établir des échanges de crypto-monnaies qui fonctionnent en code informatique. Grâce à cela, les utilisateurs peuvent échanger des actifs sans l’intervention d’un intermédiaire.

Enfin, l’article de Bloomberg note que, jour après jour, en attendant que Washington établisse des règles, la bourse Gemini s’éloigne d’un modèle centré sur les États-Unis et gagne du terrain à l’étranger. À cet égard, Cameron Winklevoss a déclaré : « Une chose est claire, le paysage américain évolue à un rythme très lent. Les États-Unis y parviendront, mais nous ne pouvons pas attendre pour cela« .