Bitcoin : Gates contre Musk lequel des deux à raison ?

À moins d’être la personne la plus riche du monde, vous ne devriez pas acheter de bitcoin. C’est le message de Bill Gates, le troisième homme le plus riche au monde.

Avec une hausse de plus de 400 % l’année dernière, le bitcoin est devenu de plus en plus populaire, y compris les chez les investisseurs et les décideurs politiques de premier plan. La personne la plus riche du monde, Elon Musk, a récemment investi 1,5 milliard de dollars dans le bien numérique par l’intermédiaire de sa société Tesla, et a déclaré que les bitcoins seraient bientôt acceptés pour les paiements de ses voitures.

Pour Bill Gates, ce n’est pas une chose à laquelle l’économie générale devrait adhérer, et c’est aussi mauvais pour l’environnement, car l’extraction des cryptomonnaies nécessite beaucoup trop d’énergie.

Elon a des tonnes d’argent et il est très sophistiqué, donc je ne m’inquiète pas de voir son bitcoin monter ou descendre au hasard“, a déclaré Bill Gates. “Je pense que les gens sont pris dans ces manies et qu’ils n’ont peut-être pas beaucoup d’argent à dépenser. Mon opinion générale est que si vous avez moins d’argent qu’Elon, vous devriez probablement être prudent“.

Elon Musk a à plusieurs reprises soutenu le bitcoin sur Twitter et d’autres plateformes.

Elon Musk, avec une fortune de 189,6 milliards de dollars selon le Bloomberg Billionaires Index, est un fervent partisan du bitcoin, au point d’en influencer le prix. Il a augmenté de 76% ce mois-ci suite à l’investissement de Tesla, avant de chuter de 13% après que Musk ait déclaré sur Twitter que les prix des cryptomonnaies “semblaient élevés“.

Critique du bitcoin, mais…

Le débat sur les bitcoins n’est pas nouveau. Le milliardaire Warren Buffett estime que les cryptomonnaies sont sans valeur et ne produisent rien. La secrétaire au Trésor Janet Yellen, une autre sceptique de longue date, a déclaré lors d’une conférence du New York Times en début de semaine que le bitcoin est “un moyen extrêmement inefficace de faire des transactions“.

Mais comme de plus en plus d’entreprises commencent à accepter le bitcoin, comme l’ont fait récemment PayPal, Visa et MasterCard, la monnaie est de plus en plus acceptée.

Alors que les banques centrales, y compris la Réserve fédérale Américaine et la Banque centrale européenne, envisagent de numériser leurs propres monnaies numériques, et que des sociétés comme Fidelity Investments lancent des fonds qui permettent aux investisseurs d’ajouter des cryptomonnaies à leurs portefeuilles, le débat est là pour rester.