Bitcoin, jusqu’où va-t-il tomber ?

C’était plus que prévisible. Les analystes avaient déjà tiré la sonnette d’alarme et la correction du cours après la suite de records du bitcoin devait arriver avec de grosses prises de bénéfices de plusieurs investisseurs

Ce vendredi, après une semaine à drainer les excès de la hausse qui a porté la crypto-monnaie à la barre des 65 000 dollars, la barrière a cédé, entraînant la création de Satoshi Nakamoto vers des plus bas jamais vus depuis début mars. Le marché a effacé 260 milliards de dollars en 24 heures.

Source : bitcoin.fr

La valeur du Bitcoin chute à moins 49 000 $, malgré la clôture de jeudi à 51 000 $. Le plongeon d’il y a une semaine est de 21% et s’étend à 25% en prenant comme référence le maximum historique du 14 avril. La capitalisation passe sous la barre du trillion de dollars, tandis que la capitalisation totale du marché dans son ensemble chute de 10 %, à 1,8 trillion de dollars. Le rouge s’impose sur le reste des ” cryptos “, avec des baisses pour l’ethereum et des chute abyssale pour le dogecoin qui se négocie à moins de 0,20 $.

Comme si cela ne suffisait pas, la part de marché du bitcoin est passée sous la barre des 50 % pour la première fois depuis 2018, selon les données. Le ratio mesurant la capitalisation du bitcoin par rapport à l’ensemble des autres “altcoins” était de 48% jeudi, mais il est déjà remonté à 51%.

Les experts de JP Morgan ont également tiré la sonnette d’alarme en raison de l’accumulation de positions longues sur les contrats à terme de la crypto-monnaie où une liquidation massive pourrait se produire. “Ce mouvement conduira à une hémorragie encore plus importante“, ont-ils écrit dans une note aux clients. Le sort du bitcoin est très probablement le support qui se trouve à 44 000 $, plus précisément dans une fourchette allant jusqu’à 42 800 $, jusqu’où la rectification des hausses récentes pourrait se poursuivre sans nier la tendance haussière sous-jacente.

Des facteurs tels que le risque réglementaire, notamment ce que la Securities and Exchange Commission (SEC) pourrait décider à propos du bitcoin, pèsent sur le cours depuis le veto opposé aux achats de produits et services avec des cryptoactifs en Turquie. “L’administration Biden travaille sur un certain cadre réglementaire pour les cryptomonnaies“, prévient Naeem Aslam, analyste chez Avatrade. “Il est certain que la SEC a sévi contre l’engouement pour les SPAC et il est probable que cela pourrait couper le souffle de l’optimisme actuel que nous avons parmi les traders en crypto-monnaies“, ajoute-t-il.

En outre, une grande partie de la ruée récente provient de personnes inexpérimentées qui ne savent pas où elles investissent et qui se sont intéressées au bitcoin par ouï-dire, sans en étudier les risques et en achetant sur un “coup de tête“, expliquent des sources du marché. “Coïncidant avec la première de Coinbase ont été emportés par le courant et sont devenus nerveux au premier changement“, ont ajouté les mêmes sources.