Bitcoin : La Tanzanie annonce qu’elle cherche à suivre les traces du Salvador

La présidente tanzanienne Samia Suluhu Hassan a exhorté lundi les autorités financières du pays à être plus ouvertes à l’utilisation des monnaies numériques.

S’exprimant dans la ville de Mwanza, Mme Hassan a déclaré que, bien que tous les pays “n’aient pas accepté ou commencé à utiliser ces moyens“, son appel à la Banque centrale est qu'”elle devrait commencer à travailler sur ce développement“.

La Banque centrale doit être préparée aux changements et ne pas être prise au dépourvu“, a-t-elle souligné.

La déclaration d’Hassan a coïncidé avec une nouvelle étape de l’ascension du bitcoin. Selon les données du portail Coindesk, vers 16h00 (GMT), la crypto-monnaie a dépassé le seuil des 40 000 dollars, culminant à 40 949 dollars. Puis, il a reculé et s’échange maintenant à 40 274 $.

Auparavant, Elon Musk, cofondateur de Tesla, avait donné un nouvel élan au bitcoin en déclarant dimanche dernier qu’il n’excluait pas de ré-accepter la monnaie comme moyen de paiement au cas où les mineurs parviendraient à rendre propre “environ 50 %” de l’énergie qu’ils utilisent.

La déclaration de M. Hassan intervient plusieurs jours après que le bitcoin a été approuvé comme monnaie légale au Salvador.