Covid-19 : Avec le déconfinement c’est maintenant la course aux réservations pour les vacances d’été !

Après des mois passés dans le doute, les Français reprennent peu à peu espoir. Pour beaucoup, l’allégement des mesures sanitaires signe un renouveau attendu depuis fort longtemps. Quel meilleur moment que celui-ci pour partir en vacances ? Avec des taux de réservation avoisinants ceux de mai 2019, l’été 2021 démarre sous de bons auspices.

Une appétence touristique portée par le retour de la mobilité

Suite à l’invasion du virus COVID-19, les mouvements des Français furent réduits au maximum. Au paroxysme de l’épidémie, impossible pour eux de se déplacer sur plus de 10 kilomètres. Heureusement, dès le 3 mai 2021, la situation a commencé à se décanter.

À compter dudit lundi, il est redevenu possible pour les citoyens de l’hexagone de se balader comme bon leur semble. Afin d’accompagner ces mouvements, la SNCF a même décidé de mettre plus de trains en circulation. Le weekend du 8 mai 2021 fera ainsi circuler plus de 350 000 passagers répartis dans 900 Trains à Grande Vitesse (TGV).

Au vu de toute cette effervescence, est-ce véritablement surprenant que les Français aient des envies d’ailleurs ? Après plus d’un an en confinement, ils ne rêvent que de soleil et de grands espaces vides.

Selon Grégory Sion, Directeur Général de Pierre et Vacances, les Français sont enfin en train de se projeter dans le futur. Sur les ondes radio, le professionnel du tourisme a laissé échapper une information juteuse : en comparaison de 2019, les réservations ont augmenté de 200 %. Et ce n’est pas tout…

Du fait de l’accumulation des congés payés et des longs weekends, les touristes privilégient les séjours longues durées. Au lieu de se contenter d’un weekend de plaisance, ils privilégient les escapades d’une semaine, voire plus. Pour l’industrie du tourisme, mai, juin et juillet s’annoncent être des mois surchargés.

Dans les résidences touristiques, l’heure est au grand ménage. Les uns à la suite des autres, les villégiateurs déposent leurs valises dans les chambres. Sur les plateformes telles que Le Bon Coin, les Gîtes de France ou Homair, c’est la course au logement. Avez-vous déjà réservé le vôtre ?

Un tourisme qui se veut local

En dépit de l’amélioration des conditions sanitaires, la bataille contre la COVID-19 n’est pas encore gagnée.

Conscients de cette réalité, 90 % des Français ont fait le choix de rester dans l’hexagone bleu-blanc-rouge. Avant la pandémie, 30 % d’entre eux préféraient s’expatrier pour découvrir de nouveaux horizons. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 10 % à prendre le large.

À l’étranger, le son de cloche est exactement le même. Face aux menaces de contaminations, il n’est pas sûr que les étrangers viennent découvrir les merveilles de la France. Heureusement pour les professionnels, cette période est vue comme par les locaux comme une occasion en or de s’approprier leur héritage culturel.

Pour cette saison estivale pas comme les autres, certains sites attirent tout particulièrement les visiteurs. On retrouve bien évidemment les grands classiques tels que les côtes de la Bretagne, de la Normandie ou les plages paradisiaques de la méditerrannée.

Cependant, les statistiques laissent entrevoir l’émergence de lieux auparavant peu plébiscités. Grandes gagnantes de cet été 2021, les montagnes remportent plus de suffrages qu’à l’accoutumée.

Pour Grégory Sion, ce besoin viscéral de se ressourcer dans les forêts découle d’une recherche d’authenticité. En cette période trouble, les Français ont besoin de renouer avec l’essence même de la vie. Quel meilleur endroit que les forêts pour entendre les murmures de son âme ?

Pour les Français qui n’ont pas encore réservé leur résidence d’été, le tableau est loin d’être sombre. En effet, les conditions d’annulation étant plus souples, il est fort probable que des désistements aient lieu à la dernière minute. Il ne vous restera alors qu’à sauter sur ces aubaines.