COVID-19 : Couvre-feu sur tout le territoire à partir de 18h00 !

Le Premier ministre français, Jean Castex, a annoncé jeudi un durcissement du couvre-feu dans tout le pays, de 20h00 heure à 18h00, pour éviter une aggravation de la situation par le COVID-19 et l’extension des nouvelles variantes plus contagieuses.

La mesure, qui avait été appliquée ces dernières semaines dans 25 des 100 départements du pays, sera appliquée à partir de samedi pour un minimum de deux semaines dans toute la France afin d’éviter que la pandémie ne s’aggrave comme dans les pays voisins. L’incidence des coronavirus en France est de 187,8 cas pour 100 000 au cours des sept derniers jours.

Castex a également annoncé que tous les voyageurs arrivant dans le pays en provenance de l’extérieur de l’Union européenne doivent présenter un test négatif avant de se rendre en France et être isolés pendant une semaine à leur arrivée, pour être suivis par un second test. Des mesures spécifiques seront prise dans le cas de la Suisse.

Les premières données dont nous disposons montrent que nous avons pu passer la fin de l’année sans qu’une épidémie ne se déclare“, a déclaré M. Castex, qui a estimé que la situation dans le pays est “sous contrôle” mais encore “fragile“.

Avec une moyenne nationale quotidienne de quelque 16 000 nouveaux cas, M. Castex a déclaré que les infections restent élevées et que ces mesures visent principalement à ralentir la progression de la variante britannique, dont quelque 200 cas apparaissent chaque jour en France, et de la variante sud-africaine, dont l’incidence est plus faible pour le moment.

Bien que le niveau de l’épidémie ne soit moins préoccupant en France, Castex a souligné la gravité de la situation dans les pays voisins, tels que le Royaume-Uni, l’Allemagne ou l’Italie, pour justifier les nouvelles mesures.

Le Premier ministre a insisté sur le fait qu’un troisième confinement ne fait pas partie des options du gouvernement français pour le moment, mais n’a pas exclu son application en cas de “forte détérioration” de la situation sanitaire.

Des études scientifiques indiquent que la variante britannique est plus contagieuse chez les mineurs que la variante traditionnelle. C’est pourquoi le gouvernement français a choisi de renforcer le diagnostic des mineurs en effectuant quelque 300 000 tests par semaine dans les écoles, mais de ne pas fermer les classes pour le moment.