COVID-19 : La Commission européenne donne son feu vert au vaccin de Moderna

La commission exécutive de l’Union européenne a donné son feu vert mercredi au vaccin COVID-19 de Moderna Inc., fournissant aux 27 pays de l’EU un second vaccin à utiliser dans la lutte contre la pandémie

La Commission européenne a accordé une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour ce vaccin. Cette décision est intervenue dans un contexte de taux d’infection rebond fortement dans de nombreux pays de l’UE et de vives critiques à l’égard de la lenteur de la vaccination principalement en France.

Nous fournissons davantage de vaccins COVID-19 aux Européens. Avec le vaccin Moderna, le deuxième vaccin autorisé dans l’UE, nous disposerons de 160 millions de doses supplémentaires. Et d’autres vaccins viendront“, a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

L’EMA a recommandé l’autorisation conditionnelle

Ce vaccin nous fournit un autre outil pour surmonter l’urgence actuelle“, a déclaré Emer Cooke, directeur exécutif de l’EMA. “C’est un témoignage des efforts et de l’engagement de toutes les parties concernées que nous ayons cette deuxième recommandation positive pour un vaccin, juste un an après la déclaration de la pandémie par l’OMS“.

Le mois dernier, l’EMA a accordé la même approbation conditionnelle à l’américain Pfizer et l’entreprise allemande BioNTech.

L’UE a commandé 80 millions de doses du vaccin Moderna, avec une option pour 80 millions supplémentaires.

La commissaire chargée de la santé et de la sécurité alimentaire, Stella Kyriakides, a déclaré que l’autorisation de mise sur le marché du vaccin “garantira que 460 millions de doses seront déployées dans toute l’UE, et que d’autres viendront s’y ajouter. Les États membres doivent veiller à ce que le rythme des vaccinations soit le plus rapide possible“.

Le ministre allemand de la santé Jens Spahn a déclaré peu avant l’annonce de l’autorisation de l’EMA qu’il s’attendait à ce que le vaccin Moderna commence à être déployé dans les pays de l’UE la semaine prochaine. “Le problème est le manque de capacité de production par rapport à la demande mondiale“, a-t-il déclaré.

Jens Spahn a insisté sur le fait que la stratégie d’achat en gros pour l’ensemble du bloc avait été la bonne, car elle avait donné aux fabricants la certitude de poursuivre la production et assuré une répartition équitable entre les 27 pays de l’UE.

Les premiers résultats de vastes études encore inachevées montrent que les vaccins Moderna et Pfizer-BioNTech semblent sûrs et très protecteurs, bien que celui de Moderna soit plus facile à manipuler puisqu’il n’a pas besoin d’être stocké à des températures ultra-congelées.

L’agence européenne a donné son feu vert à l’utilisation du vaccin Moderna pour les personnes âgées de 18 ans et plus. Elle a déclaré que les effets secondaires “étaient généralement légers ou modérés et qu’ils s’amélioraient en quelques jours après la vaccination“.

Les effets secondaires les plus courants sont “des douleurs et des gonflements au point d’injection, de la fatigue, des frissons, de la fièvre, des ganglions lymphatiques gonflés ou sensibles sous le bras, des maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires, des nausées et des vomissements“, a déclaré l’EMA.

M. Cook a souligné que les autorités de l’UE “surveilleront de près les données sur la sécurité et l’efficacité du vaccin afin de garantir une protection permanente du public européen. Notre travail sera toujours guidé par les preuves scientifiques et notre engagement à préserver la santé des citoyens de l’UE“.

Moderna a déclaré lundi qu’il augmentait sa production mondiale de vaccins en 2021 de 500 à 600 millions de doses et qu’elle “continue d’investir et d’ajouter du personnel pour atteindre potentiellement 1 milliard de doses en 2021“.

L’UE a officiellement commencé à distribuer des vaccins Pfizer-BioNTech le 27 décembre, mais la vitesse des campagnes de vaccination de chaque pays a varié considérablement entre les différents membres. La France a vacciné environ 500 personnes au cours de la première semaine, tandis que l’Allemagne en a vacciné 200 000. Les Pays-Bas ont commencé à vacciner mercredi.

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a tweeté que l’approbation du vaccin Moderna “est une autre étape importante dans la lutte contre la pandémie. Cela signifie que nous disposons de plus de vaccins dans l’UE et que nous pouvons combattre la pandémie plus rapidement“.