Covid-19 : Une étude révèle que les pays de l’UE ont perdu plus de 6 millions d’emplois

La crise du coronavirus a eu un impact sans précédent sur l’économie de l’UE, ainsi que sur le marché du travail et la société, indique la Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound) dans un nouveau rapport.

Selon l’agence, “l’UE comptait 5,7 millions de personnes actives de moins au printemps 2020 qu’à la fin de l’année 2019“, le taux de chômage dans l’ensemble du bloc des 27 pays étant passé de 6,6 % à 6,7 % sur la même période.

Au cours des 12 mois précédant le printemps 2020, l’emploi dans l’UE a diminué de 2,4%, le nombre d’heures hebdomadaires de ceux qui travaillent encore a baissé de près d’une heure, et la part des travailleurs employés mais ne travaillant pas a plus que doublé pour atteindre 17%. “En juillet 2020, près de 50% des travailleurs de l’UE étaient passés au télétravail exclusif ou partiel, ouvrant ainsi de nouvelles brèches sur le marché du travail, les plus diplômés et ceux des zones urbaines étant les plus à même de faire du télétravail.

Il existe également des différences significatives en termes de conditions de travail entre les États membres, la France, la Pologne, l’Italie et la Grèce étant les plus durement touchées par la pandémie, selon le rapport.

La crise de 2008-2010 a vu les pertes les plus importantes au milieu de la distribution des salaires, tandis que, jusqu’au deuxième trimestre 2020, la crise de Covid-19 a eu un impact principalement sur les travailleurs les moins bien payés.

Selon Eurofound, le taux de chômage devrait atteindre 8,6 % en 2021 et se maintenir à 8% en 2022 : “Malgré les répercussions plus larges de la pandémie sur les conditions de vie et de travail et sur différents secteurs de l’économie, ces taux restent inférieurs aux pics enregistrés pendant la crise financière et économique mondiale de 2008-2010.