COVID : Pour Christian Estrosi il faut aller au-delà du couvre-feu de 18 heures

Christian Estrosi a déclaré que de nouvelles mesures “allant au-delà du couvre-feu national de 18 heures” étaient nécessaires pour “stopper l’afflux de visiteurs”.

Il fait beau, tout le monde se précipite pour venir ici. Un confinement le week-end mettrait un terme à cela, sans pour autant stopper l’activité économique de la ville“, a-t-il déclaré à France Info.

Nice a le taux d’infection COVID-19 le plus élevé de France, avec 740 nouveaux cas par semaine pour 100 000 habitants, selon Covidtracker.fr, soit le triple de la moyenne nationale.

Samedi, le ministre de la santé Olivier Veran a déclaré que le gouvernement déciderait ce week-end de renforcer les mesures de contrôle du virus.

Des consultations seront menées au cours du week-end pour prendre des mesures supplémentaires afin d’endiguer l’épidémie, allant d’un couvre-feu renforcé à un confinement local le week-end“, a déclaré Olivier Veran.

Nice blâme les visiteurs de Noël

Christian Estrosi a déclaré que les taux d’infection avaient fait un bond en raison de l’afflux massif de touristes pendant les vacances de Noël. Les vols internationaux vers la ville sont passés de 20 par jour avant Noël à 120 pendant la période des fêtes.

Nous serons heureux de recevoir beaucoup de touristes cet été, une fois que nous aurons gagné cette bataille, mais il vaut mieux avoir une période pendant laquelle nous disons : “Ne venez pas ici – ce n’est pas le moment“. “Protéger les Niçois est ma priorité“, a-t-il déclaré.

Si elles sont acceptées, les nouvelles restrictions s’étendront probablement à toute la région des Alpes-Maritimes du Sud.

Le docteur Remi Salomon a décrit l’épidémie comme “hors de contrôle” dans la région sur BFMTV et a déclaré que les mesures prises ces dernières semaines n’avaient pas été suffisantes.

La France attend le troisième confinement

Contrairement à certains de nos voisins, la France a jusqu’à présent évité d’imposer un troisième confinement pour lutter contre la propagation du virus.

Le couvre-feu a permis de contrôler le taux d’infection, mais le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a déclaré samedi dernier que les dernières tendances n’étaient “pas bonnes” avec l’augmentation des cas variants qui laisse a penser qu’un troisième confinement est assez probable.

Après un départ lent, la campagne de vaccination a pris un certain élan avec plus de 2,5 millions de personnes ayant reçu une dose et, parmi celles-ci, plus de 1,1 million ont reçu les deux doses. Mais est-ce que cela serait suffisant pour empêcher un nouveau confinement.