Crédit immobilier : les taux à leur plus bas historique en ce début de 2021

credit immobilier

En baisse depuis l’an dernier, les taux de prêt immobilier se rapprochent de plus en plus de leur plancher historique. Cet état de choses n’est pas près de s’arrêter, car de nouvelles réductions du taux sont annoncées pour le mois de janvier. Zoom sur l’évolution des taux de crédit immobilier proposés par les structures bancaires en 2021.

Des offres de réductions pour attirer les emprunteurs

Plusieurs structures bancaires ont annoncé la diminution de leurs taux de prêt immobilier de 0,05 % à 0,20 % en ce qui concerne le mois de janvier. Même si certaines banques sont restées constantes, il faut noter qu’aucune d’entre elles n’a augmenté ses taux. Que ce soit les banques nationales ou régionales, les taux sont revus en baisse pour attirer la clientèle.

D’après les analyses de la porte-parole d’Empruntis, les taux moyens atteignent actuellement 0,95 % sur 15 ans et 1,05 % sur 20 ans. En plus de cela, on observe ailleurs des taux qui s’élèvent à 1,40 % sur 25 ans (avant négociation). Mieux, il est possible de faire des profits encore meilleurs en décrochant des taux à 0,6 % sur 20 ans. Les emprunteurs peuvent donc faire preuve de plus d’optimisme lors d’un emprunt immobilier. Cette chute des intérêts s’explique par la politique monétaire mise en œuvre par la banque centrale européenne. Cette dernière est en effet très favorable au crédit immobilier.

Une diminution de taux pour augmenter le pouvoir d’achat des emprunteurs

Cette année, les banques cherchent à attirer plus de clients qu’en 2020. Ainsi, les baisses annoncées sont destinées aussi bien aux profils aisés et à ceux qui le sont moins. Selon les précisions de Cécile Roquelaure, les demandes semblent être restreintes par le climat sanitaire et économique actuel. Cependant, les banques bénéficient de l’appui du haut conseil de stabilité financière dirigé par Bruno Le Maire. Le ministre de l’Économie et des Finances a en effet soulagé les structures bancaires du cercle infernal dans lequel elles étaient enfermées. Ainsi, il est désormais possible à tous les emprunteurs de s’endetter jusqu’à 35 % de leurs revenus nets. Ce qui est plus avantageux pour les emprunteurs comparativement au 33 % en vigueur jusqu’à présent.

Selon les statistiques de Vousfinancer.com, ces offres permettent d’augmenter le pouvoir d’achat des emprunteurs de plus de 10 %. Par ailleurs, il convient de souligner que la capacité d’emprunt est bien structurée par le système bancaire. En effet, dans la plupart des cas, les entreprises bancaires exigent de l’emprunteur un apport personnel allant à 10 %. Ce complément personnel reste de même effectif pour ce qui concerne les meilleurs profits.