Crypto-monnaies : La France prend des mesures radicales pour de limiter les fraudes

Crypto-monnaies

Les cryptomonnaies connaissent une flambée au niveau mondial. De plus en plus de gens se tournent vers elles. Malheureusement, les transactions illicites ne manquent pas. Face à cela, la France a pris des mesures radicales afin de limiter les fraudes liées aux cryptos.

Une intensification des réglementations liées aux cryptomonnaies

À l’issue du conseil des ministres tenu ce mercredi 9 décembre 2020, des décisions importantes ont été prises.

Le point central visé est l’identité des opérateurs. Désormais, il est certain que les transactions seront confrontées à une double vérification d’identité. Outre le processus standard de vérification, il a été évoqué l’introduction du virement SEPA (espace unique de paiement en Euros). De ce fait, toutes les opérations seront traçables et la visibilité sera au rendez-vous.

Ces résolutions viennent en effet contrer les terroristes qui font recours aux cryptos pour financer leurs activités. Si des mesures drastiques ne sont pas prises, cela pourrait s’étendre et engendrer de lourdes conséquences. C’est la raison même qui justifie ces décisions. Le ministre de l’Économie et des Finances a été clair là-dessus : les cryptomonnaies nécessitent un encadrement et une protection avancée.

Ainsi, tous les opérateurs particuliers comme entreprises légales devront sans restrictions se plier aux règles. Il est évident que les contraintes seront accablantes au début. Mais, les acteurs de ce secteur s’y feront avec le temps.

Des conséquences directes des mesures prises

Toute cette procédure de traçabilité attribuée aux cryptomonnaies semble un peu exagérée. Dans la pratique, elle va atteindre quasiment tous les acteurs du domaine même au plan mondial.

Les mesures étant strictes envers les Français, elles s’étendent aussi aux entreprises externes en collaboration avec ces derniers. Désormais, tout citoyen français qui souhaitera faire une transaction en cryptos via les plateformes étrangères, sera obligé de se plier aux règles de son pays.

Cela concerne également toute personne possédant des cryptomonnaies domiciliées en France. Même si elle n’est pas de nationalité française, elle devra se tourner vers la nouvelle réglementation.

Ces décisions du gouvernement français sont largement critiquées par l’ensemble des experts en technologie numérique. Toutefois, il faut noter qu’elles vont contribuer à réduire largement le taux de fraude dans les transactions de cryptos. En comparaison avec les échanges liés à l’Euro et au dollar, la sécurité sera donc de mise.

En estimant que les cryptomonnaies pourraient constituer la monnaie du futur, il faudra que les autres nations s’y mettent également. La technologie du blockchain doit être renforcée.