Mon-livret.fr Crypto Cryptomonnaies : Plus de 250 plateformes sont responsables du blanchiment de 1,3...

Cryptomonnaies : Plus de 250 plateformes sont responsables du blanchiment de 1,3 milliard de dollars !

De nouvelles recherches montrent que les criminels utilisent les crypto-courtiers pour blanchir des centaines de millions de dollars tous les ans et notamment en 2020 a montré jeudi une recherche de Chainalysis.

Au total, ce sont près de 270 plateformes de cryptomonnaies, dont beaucoup sont reliées à des courtiers de gré à gré, ont reçu 1,3 milliard de dollars en cryptomonnaies illicites l’année dernière – soit environ 55 % de tous les flux cryptomonnaies criminels identifiés par les chercheurs américains de Chainalysis.

Une adresse de cryptomonnaies est un ensemble de lettres et de chiffres aléatoires qui représente un emplacement sur un réseau virtuel. Les bitcoins, par exemple, peuvent être envoyés d’une adresse particulière à d’autres personnes sur son réseau de manière totalement anonyme et cryptée.

L’utilisation illégale de cryptomonnaies dans différents trafics inquiète depuis longtemps les régulateurs et les services de police, la secrétaire d’État américaine au Trésor Janet Yellen et la présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde ayant toutes deux appelé à une surveillance plus stricte le mois dernier.

Les appels à des règles plus strictes ont été lancés alors que les grands investisseurs ont intensifié leurs activités dans le domaine du bitcoin, ce qui a entraîné une hausse de 1 000 % de la cryptomonnaies depuis mars dernier.

Le bitcoin a atteint un sommet historique de plus de 50 000 dollars ce mardi, après que Tesla Inc. d’Elon Musk ait révélé un achat de 1,5 milliard de dollars de Bitcoin, ce qui a conduit certains investisseurs à affirmer que les cryptomonnaies allaient devenir une classe d’actifs courante.

Pourtant, la monnaie virtuelle est soumise à une réglementation inégale dans le monde et reste populaire auprès des criminels. Cette semaine, par exemple, l’agence de police européenne Europol a déclaré avoir contribué à l’arrestation de pirates informatiques soupçonnés d’avoir volé des actifs en cryptomonnaies d’une valeur de 100 millions de dollars.

L’étude Chainalysis n’a porté que sur la criminalité qui trouve son origine dans le grand livre de la chaîne de financement qui sous-tend la plupart des cryptomonnaies, y compris les escroqueries, les cyber-héros, les logiciels de rançon et les marchés darknet utilisés pour acheter de la contrebande.

Les services liés aux échanges de cryptomonnaies sont également liés aux adresses numériques. Certains peuvent avoir reçu des fonds illicites par inadvertance en raison de contrôles de conformité laxistes, selon l’étude.

Source : chainalysis.com

L’ampleur réelle du blanchiment d’argent et d’autres crimes utilisant des cryptomonnaies n’est pas connue. Les États-Unis, la Russie et la Chine ont reçu le plus grand volume de devises numériques provenant d’adresses illicites, ce qui reflète leurs parts élevées de volumes de transactions cryptographiques.

Source : chainalysis.com