Des batteries qui se rechargent en 5 minutes pourraient révolutionner le marché des VE

Le développeur de batteries israélien StoreDot a annoncé de nouvelles batteries à charge de cinq minutes, une initiative qui, espère la société, démontrera la viabilité commerciale de sa petite cellule de batterie XFC. Le premier lot d’échantillons de cellules de production est destiné à présenter la technologie de charge rapide à d’éventuels partenaires industriels travaillant dans le secteur des VE.

Une percée pour le fabricant a été de surmonter des défis tels que la durée de vie du cycle de la batterie, le gonflement et la sécurité générale de l’unité, que StoreDot dit avoir surmonté grâce au remplacement réussi du graphite dans l’anode de la cellule par des nanoparticules métalloïdes.

Doron Myersdorf, PDG de StoreDot, a déclaré : “StoreDot continue de se renforcer à mesure que nous nous rapprochons de la concrétisation commerciale de notre vision d’une recharge des VE en cinq minutes. Notre équipe de scientifiques de haut niveau a surmonté les défis inhérents aux XFC, tels que la sécurité, la durée de vie et le gonflement, en exploitant des matériaux et une conception de cellule innovants. L’annonce d’aujourd’hui marque une étape importante, en faisant passer pour la première fois le XFC au-delà de l’innovation en laboratoire, pour en faire un produit commercialement viable et évolutif en vue d’une production de masse“.

Produites par le partenaire de l’entreprise, EVE Energy, en Chine, les batteries XFC ont été conçues pour être produites sur les lignes de production de li-ion existantes afin d’économiser des dépenses importantes en équipements de fabrication spéciaux. Les échantillons sont conformes à l’ONU 38.3, ce qui garantit la sécurité pendant le transport.

Nous avons fondé StoreDot pour réaliser ce que beaucoup disaient ne jamais pouvoir faire : développer des batteries capables de fournir une charge complète en seulement cinq minutes. Nous avons montré que ce niveau de charge XFC est possible – d’abord en 2019 avec un scooter électrique, puis il y a six mois avec un drone commercial. Nous sommes fiers de mettre ces échantillons à disposition, mais l’étape d’aujourd’hui n’est qu’un début. Nous sommes sur le point de réaliser une révolution dans l’expérience de recharge des VE qui éliminera l’obstacle critique à l’adoption massive des VE“, a conclu M. Myersdorf.