Elon Musk se lance dans les NFT avec la production de musique 

Elon Musk se lance dans la ruée vers l’or des NFT en vendant un morceau de musique électronique qu’il a apparemment produit en tant que NFT. Il s’agit d’une chanson sur les jetons non fongibles, que Musk semble avoir frappés (ou prévoit de frapper) sur la blockchain.

Elon Musk n’a pas inclus de lien vers le NFT, il n’est donc pas clair s’il est déjà en ligne ou si Elon Musk prévoit de lancer à la vente à une date ultérieure. On ne sait pas non plus sur quelle plateforme il a l’intention de vendre ce NFT.

Nous ne savons pas non plus si la chanson a un nom, mais nous avons quelques indices. La vidéo en boucle jointe à la chanson que Musk a postée sur Twitter lundi montre les mots “Vanity Trophy” en orbite autour d’une orbe dorée apposée au sommet d’un trophée littéral sur lequel on peut lire “HODL“, abréviation de la phase “hold on for dear life“.

L’acronyme HODL, bien que l’on pense qu’il s’agit d’une erreur d’orthographe du mot “hold“, est à la fois un argot en ligne et une sorte de cri de ralliement pour la communauté bitcoin, car il encourage ostensiblement les amateurs de cryptomonnaies à ne pas vendre leurs jetons. Il convient de noter ici qu’Elon Musk est un grand partisan du bitcoin. Tesla a investi 1,5 milliard de dollars dans cette cryptomonnaie le mois dernier et prévoit de l’accepter comme forme de paiement pour ses véhicules électriques à l’avenir.

À différents moments de la courte vidéo, les mots sur le trophée passent de “ordinateurs” à “ne jamais vendre“, tandis qu’une chanteuse interprète des paroles comme “NFT for your vanity” et “computers never sleep“. Ai-je mentionné que le trophée a aussi des petits chiens dorés, ou “doges” si vous voulez, qui tournent autour de lui ?

Quant à la chanson elle-même, eh bien… il n’y a pas grand-chose à dire. Il s’agit d’une chanson vaguement techno si vous voulez creuser dans le genre (avec quelques vibrations électro house), et c’est approprié si l’on considère qu’Elon Musk s’est nommé lui-même le “technoking” de Tesla dans un véritable dépôt auprès de la US Securities and Exchange Commission ce matin.

Ce n’est pas très bon, mais si l’on se réfère aux précédents travaux de Musk dans le domaine de la musique électronique – le certifiable “Don’t Doubt ur Vibe” – je dirais que c’est une amélioration.