Elon Musk supprime deux tweets dans lesquels il affirmait que Tesla allait dépasser Apple

Elon Musk, PDG de Tesla, a supprimé une série de tweets qu’il avait publiés vendredi et dans lesquels il affirmait que Tesla allait dépasser Apple pour devenir “la plus grande entreprise“, quelques heures après que les autorités américaines du travail lui ont ordonné de retirer un autre message posté sur Twitter.

Selon les images capturées par de nombreux utilisateurs de Twitter, Musk, en réponse à un utilisateur qui indiquait que les véhicules à conduite autonome permettront à Tesla de dépasser Apple, a répondu : “Je pense qu’il y a plus de 0 % de chances que Tesla puisse être la plus grande entreprise.

L’entrepreneur a ajouté peu après : “probablement dans quelques mois“.

Les deux tweets de Musk ont ensuite été supprimés sans autre explication, mais par le passé, les commentaires du PDG de Tesla sur les médias sociaux ont causé de graves problèmes à la fois pour lui et pour le constructeur automobile.

Hier, le National Labor Relations Board des États-Unis a ordonné à Musk de supprimer un tweet dans lequel il menaçait les 10 000 employés de Tesla de perdre leurs options d’achat d’actions de l’entreprise s’ils choisissaient de rejoindre le syndicat United Auto Workers (UAW) qui représente les travailleurs de l’industrie.

En mai 2018, Musk a tweeté que “rien n’empêche les employés de Tesla dans notre usine d’assemblage de se syndiquer. Ils pourraient le faire demain s’ils le voulaient. Mais pourquoi payer des cotisations et renoncer à des stock-options pour rien ? Nos résultats en matière de sécurité sont deux fois meilleurs que lorsque l’usine était sous la tutelle de l’UAW et tout le monde a déjà une assurance maladie.

Toujours en 2018, Elon Musk a écrit un autre tweet qui a valu à l’entrepreneur de sérieux ennuis avec la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, qui l’a accusé de fraude pour avoir déclaré sur Twitter qu’il avait réuni les fonds nécessaires pour retirer Tesla de la cote et acheter l’action à 420 dollars.

Après que la SEC a poursuivi Musk et Tesla, les deux parties ont conclu un accord dans lequel la société et l’entrepreneur ont chacun payé une amende de 20 millions de dollars.
En 2019, Musk a violé les termes du règlement et Tesla a été contraint de surveiller toutes les communications écrites, y compris les tweets, de l’entrepreneur.

Il y a quelques jours, Chase Gharrity, un investisseur de Tesla, a déposé une plainte contre Musk, alléguant que ses messages sur Twitter ont causé des pertes de plusieurs milliards de dollars aux investisseurs et violent le règlement de 2018 de la SEC.

M. Gharrity accuse également le conseil d’administration de la société de ne pas avoir pris “les mesures nécessaires pour s’assurer que Tesla dispose d’un directeur juridique indépendant et pour s’assurer que Musk n’interfère pas de manière inappropriée dans le travail du directeur juridique, qui consiste à représenter les meilleurs intérêts de Tesla“.