Espionnage industriel : Tesla accuse un ingénieur d’avoir volé des informations sensibles

Tesla a poursuivi l’ingénieur Alex Khatilov pour avoir prétendument volé le logiciel Warp Drive personnalisé de l’entreprise (utilisé pour automatiser les achats et d’autres systèmes) dans les trois jours suivant son entrée en fonction fin décembre 2020.

Alex Khatilov aurait copié des “milliers” de fichiers liés à Warp Drive sur son compte personnel Dropbox.

Tesla a également accusé Alex Khatilov d’avoir tenté de dissimuler ses actions. Il aurait menti en disant qu’il n’avait transféré que des documents personnels lorsque les enquêteurs l’ont interrogé, et aurait prétendu avoir “oublié” les fichiers lorsqu’il a donné l’accès à son espace Dropbox. L’ingénieur a même essayé de supprimer l’application Dropbox et d’autres fichiers au début de l’interrogatoire, a déclaré Tesla.

Tesla a une politique très stricte au niveau des informations et de comment celle-ci sont partagées, et même plus Tesla a déjà poursuivi les entreprises Rivian et Zoox pour avoir embauché d’anciens salariés en pensant que ceux-ci avaient “donnés” des informations stratégiques de Tesla.

Cela s’ajoute aux poursuites contre  Martin Tripp, qu’Elon Musk a qualifié de “saboteur“. Le cas de Alex Khatilov, s’il est vrai, ne fera qu’accroître les inquiétudes de Tesla concernant le vol d’informations stratégiques. Le marché des VE est aujourd’hui l’un des plus concurrentiels et Tesla fait tout pour garder son avance technologique et pour cela n’hésite pas à attaquer toutes personnes ou entreprises pour pourrait potentiellement lui “voler” des informations