Immobilier : Le retour en grâce du viager se confirme en 2021

Alors que le viager devenait de moins en moins populaire, cette façon d’acheter de l’immobilier revient à la mode depuis peu. En effet, même si cela ne concerne que moins de 1% du marché Français, la vente en viager présente des avantages qui sont un plus non-négligeable dans la situation actuelle. Bref, si vous ne connaissez pas cette technique de vente (ou d’achat, cela dépend de quel côté nous sommes), nous vous expliquons tout !

Le fonctionnement de la vente en viager

Si vous ne connaissez pas encore la vente en viager, nous allons vous expliquer son fonctionnement. La vente en viager consiste au fait que le vendeur cède son bien contre un capital de départ, auquel s’ajoute une mensualité. Cette mensualité est due à vie par l’acheteur : il devra donc payer jusqu’au décès du vendeur. Le jour où ce dernier décède, l’acheteur prend alors possession du bien et arrête de verser la mensualité. Du côté du vendeur, ce dernier doit continuer d’entretenir le bien, sans pour autant être dans l’obligation d’y vivre. En effet, une vente en viager peut se faire avec un logement vide. Si tel est le cas, l’acheteur peut y vivre, voire le mettre en location. Bien souvent, dans ce genre de transaction, le viager est occupé.

Les avantages d’une vente en viager (côtés vendeur et acheteur)

Vendre en viager, cela représente des avantages. Tout d’abord, du côté du vendeur, cela permet de toucher un capital de départ intéressant, mais aussi une rente mensuelle jusqu’à la fin de sa vie ! Si celui-ci n’a pas de famille, ou de personne à qui léguer le bien, c’est une solution parfaite pour lui : il vend son logement et continue d’en profiter. A contrario, le vendeur peut décider de déménager (pour vivre en EHPAD par exemple), et ainsi financer ce service qui coûte parfois très cher à la famille. En ces temps de crise, surtout depuis l’apparition de la Covid-19, ce type de rente est une aubaine pour les personnes âgées, voilà certainement l’une des raisons du retour du succès du viager.

Du côté de l’acheteur, il y a également des avantages. Le premier est certainement un peu tabou : si le vendeur décède plutôt que l’âge envisagé, il paie son logement moins cher (et parfois, certains font de très belles affaires). C’est aussi un avantage pour financer son logement en l’achetant, et en le payant petit à petit sans forcément souscrire à un crédit (surtout s’il a la possibilité d’y vivre !)… Bref, encore une fois, en ces temps de crise, ces avantages sont loin d’être négligeables.