Immobilier : Transformer de vieux bureaux en logement d’habitation

De l’initiative de l’entreprise Novaxia, en partenariat avec quelques compagnies d’assurances vie françaises, le projet de réhabilitation de vieux immeubles professionnels verra bientôt le jour. Cette initiative est soutenue par l’autorité ministérielle du logement. Un plan de reconversion qui sera financé par l’épargne du citoyen lambda ? Voici plus de précisions.

Transformer de vieux bureaux en logement d’habitation

Les sommes que vous investissez pour votre assurance vie vous offrent non seulement des intéressements, mais serviront désormais à transformer de vieux bureaux en logement d’habitation. En tout, ce sont 180 000 m² de bureaux abandonnés qui seront convertis en 4 000 habitations. Ces locaux obsolètes se trouvent pour la plupart (80 %) à Paris.

Les 20 % restant s’étendent sur Lyon, Nice, Bordeaux, Strasbourg et Lille. Le projet va durer 3 ans pour un budget de 1 milliard d’euros. Ce capital dénommé fonds Novaxia R sera constitué par les différents épargnants qui auront adhéré au mouvement. Ainsi, pour 100 euros investis en assurance vie, vous pariez sur une rentabilité de 5 % par an pendant les trois printemps consécutifs.

Une initiative pionnière

Un processus d’urbanisation à l’échelle nationale rendu possible par l’épargne-vie de la population est une initiative pionnière en France. Un renouvellement du capital immobilier qui fait suite aux retombées de la crise du coronavirus.

Le regain d’intérêt pour le télétravail et une baisse d’activité ont convaincu beaucoup de structures à abandonner leurs lieux de travail. Selon les statistiques de l’IEIF, 3 millions de m² vont être abandonnés d’ici 10 ans. Ces chiffres ne concernent que la métropole parisienne ils seront donc plus importants si on comptait les autres villes du pays.

Avec une décote de 20 à 25 %, les locaux visés seront rachetés au moyen du fonds Novaxia R. En amont, les assureurs engagés dans le projet vont investir environ 50 millions d’euros pour les premières transactions.

Quant à la marge bénéficiaire de 5 % prévue pour les épargnants, ils seront générés via les bénéfices tirés de la revente ou de la location des logements. Pour atteindre ses objectifs en termes de rentabilité, Novaxia a besoin qu’un grand nombre de personnes adhèrent à ce projet.

Pourquoi un tel projet aujourd’hui ?

La transformation d’immeuble de bureau en logement d’habitation se faisait auparavant, mais de manière isolée et marginale. La raison, c’est le coût que cela engendre égale souvent celui des nouvelles constructions.

L’élément déclic qui va permettre de rentabiliser les travaux dans le cade de ce projet, c’est la décote qui allège considérablement la charge financière. Par ailleurs, c’est une bonne chose du point de vue environnemental puisque les travaux de bétonnage du sol pourront être évités.