Internet : L’incendie des serveurs OVH met en pause le Web français

OVH

Un incendie a détruit Data Centers et en a temporairement arrêté d’autres chez OVHcloud mercredi, deux jours seulement après que la société française ait donné le coup d’envoi de ses projets d’introduction en bourse.

Le plus grand fournisseur de services de cloud computing d’Europe a demandé à ses clients, dont le gouvernement français, le Centre Pompidou et la bourse de cryptomonnaies Deribit, d’activer leurs plans de reprise après sinistre à la suite de l’incendie survenu à Strasbourg cette nuit.

L’incendie, qui s’est déclaré peu après minuit, a détruit l’un des quatre centres de données et en a endommagé un autre, a indiqué l’entreprise. Les deux autres ont été fermés pour limiter les dégâts.

Nous n’avons pas accès au site. C’est pourquoi SBG1, SBG3, SBG4 ne seront pas redémarrés aujourd’hui“, a déclaré le fondateur et président Octave Klaba sur Twitter, en faisant référence aux unités abritant les serveurs.

La société a indiqué qu’elle tiendrait ses clients informés des causes et des conséquences de l’incendie.

Fondée par Klaba en 1999, OVHcloud est en concurrence avec les géants américains Amazon Web Services, Azure de Microsoft et Google Cloud, qui dominent le marché.

La société a déclaré lundi qu’elle avait entamé le processus d’une éventuelle introduction en bourse, sans donner de détails.

Les centres de Strasbourg faisaient partie des 17 centres de données d’OVHcloud en France, et des 32 centres dans le monde.

Plusieurs clients ont déclaré que leurs sites Web étaient hors ligne ou que leurs e-mails étaient inaccessibles. Il n’y a pas eu de nouvelles immédiates concernant des pertes de données, mais beaucoup de données sont irrémédiablement détruites pour bon nombre de personnes et de sites web.

Le Centre Pompidou a déclaré que son site Web était hors service. L’agence de relations publiques Caroline Charles Communication a déclaré que ses données étaient conservées sur un autre site mais qu’elle avait perdu l’accès à ses e-mails en pleine Fashion Week parisienne.

OVHcloud a refusé de commenter ses protocoles de sécurité incendie. Le site ne présentait pas de risque de toxicité, a-t-il ajouté.

Une centaine de pompiers ont combattu l’incendie qui a envoyé un épais panache de fumée noire dans le ciel. Des images vidéo ont montré des pompiers en train d’arroser un bâtiment à étages fumant au petit matin, alors qu’ils refroidissaient le site.

L’objectif est de créer un plan pour redémarrer, au moins SBG3/SBG4, peut-être SBG1. Pour ce faire, nous devons également vérifier les salles de réseau“, a déclaré Octave Klaba dans une mise à jour peu après 09h00 ce matin.