Janet Yellen, a lancé un avertissement sur les dangers du bitcoin

La secrétaire d’État au Trésor, Janet Yellen, a lancé un avertissement lundi sur les dangers que représente bitcoin pour les investisseurs et le public.

Malgré une forte baisse des prix en début de semaine, la cryptomonnaies continue de s’échanger au-dessus de 53 000 dollars car elle a reçu des coups de pouce de diverses sources. Tesla a récemment, par exemple, effectué un achat important et a déclaré qu’il accepterait le bitcoin pour les transactions.

Toutefois, Janet Yellen a déclaré qu’il reste des questions importantes sur la légitimité et la stabilité des cryptomonnaies en général.

Je ne pense pas que le bitcoin … soit largement utilisé comme mécanisme de transaction“, a-t-elle déclaré à Andrew Ross Sorkin de CNBC lors d’une conférence du New York Times sur le DealBook. “Dans la mesure où il est utilisé, je crains qu’il ne serve souvent à financer des activités illicites. C’est une façon extrêmement inefficace de mener des transactions, et la quantité d’énergie consommée pour traiter ces transactions est stupéfiante“.

L’extraction de bitcoin exige des utilisateurs qu’ils résolvent des équations mathématiques complexes à l’aide d’ordinateurs très puissants. La consommation électrique utilisée dans le processus laisse une empreinte carbone annuelle égale à celle de la Nouvelle-Zélande, selon Digiconomist.

En plus des préoccupations liées à la consommation, le bitcoin est également considéré comme un outil de ceux qui sont impliqués dans un certain nombre d’activités illégales car son utilisation est difficile à tracer.

Ensuite, il y a la volatilité, car le prix des cryptomonnaies en général ont connu des hauts et des bas rapides au cours de leurs existences.

C’est un actif hautement spéculatif et vous savez que je pense que les gens doivent être conscients qu’il peut être extrêmement volatile et je m’inquiète des pertes potentielles que les investisseurs peuvent subir“, a déclaré Janet Yellen.

Diverses agences gouvernementales américaines ont envisagé l’idée de créer une monnaie numérique alternative dans l’espoir qu’elle ouvre le système de paiement mondial à ceux qui n’y ont pas accès.

La Réserve fédérale, dont Mme Yellen a déjà assuré la présidence, a étudié la question et discuté de la possibilité d’une nouvelle monnaie numérique ainsi que d’un système de paiement qu’elle compte mettre en place au cours des prochaines années.

Je pense que cela pourrait aboutir à des paiements plus rapides, plus sûrs et moins chers, ce qui, à mon avis, est un objectif important“, a déclaré Janet Yellen.