Joe Biden invoque les “pouvoirs de guerre” d’une loi de 1950 pour arrêter le virus.

Le plan du président américain Joe Biden pour tenter de faire face à la pandémie s’appuie notamment sur la loi sur la production de défense, une législation adoptée en 1950 en réponse à la guerre de Corée qui lui permet de mobiliser l’industrie pour les questions de sécurité nationale en fabriquant des masques, des respirateurs et d’autres équipements anti-pandémie.

Pour son deuxième jour de présidence, Joe Biden a invoqué une loi de guerre de 1950 et a appelé le Pentagone à s’engager dans la mère de toutes les batailles contre un ennemi puissant, meurtrier et dévastateur : le SRAS-CoV-2. Les États-Unis sont le pays le plus touché par la pandémie sur la planète. Joe Biden le sait, et il a l’intention de faire quelque chose à ce sujet.

Le plan de Joe Biden vise à accélérer le rythme de la vaccination des Américains contre le virus en accordant davantage de fonds aux administrations des États et des collectivités locales, en créant davantage de points de vaccination et en lançant une campagne d’éducation nationale pour redonner confiance aux Américains.

La stratégie nationale fournit une feuille de route pour guider l’Amérique à travers la pire crise de santé publique du siècle“, dit le plan.

L’administration Biden prévoit également de s’appuyer sur la loi sur la production de défense, une législation adoptée en 1950 en réponse à la guerre de Corée qui lui permet de mobiliser l’industrie pour les questions de sécurité nationale, avec la fabrication de masques, de respirateurs et d’autres équipements anti-pandémie.

L’ambitieux projet de loi ordonne aux “agences d’utiliser les pouvoirs de guerre pour exiger des entreprises américaines qu’elles fabriquent des masques, des écouvillons et d’autres équipements N95 pour lutter contre la pandémie“.

La stratégie nationale fournit une feuille de route pour guider l’Amérique à travers la pire crise de santé publique du siècle“.

Le plan du président se focalise sur l’augmentation des tests de dépistage du coronavirus. Il se concentre également sur la réouverture des écoles, des entreprises et des voyages en toute sécurité, ainsi que sur la lutte contre la propagation du virus, qui cause actuellement environ trois mille décès par jour dans le pays.

Joe Biden devrait préciser les détails de ces mesures “agressives et immédiates” visant à contenir la crise, après avoir annoncé, peu après son entrée en fonction mercredi, l’utilisation obligatoire des masques dans les zones fédérales et réussir a vacciner de plus de 100 millions d’Américains en moins de 100 jours.

Avec cette initiative, Biden cherche à se dissocier de la politique de Donald Trump.

Joe Biden a également assuré mercredi la continuité des Etats-Unis au sein de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), après l’annonce du retrait de M. Trump, qui espère “renforcer” les efforts nationaux de contrôle de la pandémie, selon ses porte-parole.