KuCoin est la dernière bourse de crypto-monnaies a suspendre ses clients Chinois

KuCoin est le dernier échange de crypto-monnaies à fermer les comptes des résidents de la Chine continentale après que la Banque populaire de Chine ait émis une autre interdiction générale sur les échanges de crypto-monnaies vendredi dernier.

Selon une annonce faite aujourd’hui, la bourse basée aux Seychelles a d’abord « effacé et remboursé les utilisateurs de la Chine continentale » en septembre 2017 après la première interdiction des échanges de crypto-monnaies par la Chine. KuCoin a déclaré avoir fini de supprimer les utilisateurs chinois au début d’octobre 2017.

Vendredi dernier, juste après que la Banque populaire de Chine a déclaré que la spéculation sur les crypto-monnaies engendre des activités illégales qui « mettent gravement en danger la sécurité des biens des personnes« , et a interdit tous les échanges de crypto-monnaies, KuCoin a « immédiatement effectué une auto-inspection technique pour s’assurer que le processus commercial de la société est conforme aux exigences réglementaires de la Chine continentale. »

Et voilà, KuCoin a trouvé quelques traînards chinois sur sa plateforme. Elle « recommande fortement aux utilisateurs concernés » de retirer leurs actifs de la plateforme avant le 31 décembre et continuera à leur rappeler de le faire jusqu’à cette date. KuCoin dit compter 8 millions d’utilisateurs. Ils ont échangé pour 1,7 milliard de dollars de crypto-monnaies au cours des dernières 24 heures, selon les données de CoinMarketCap.

KuCoin est le dernier service de crypto-monnaie chinois à chasser des utilisateurs de sa plateforme. Dimanche dernier, Huobi a annoncé que les habitants de la Chine continentale ne pourraient pas ouvrir de nouveaux comptes et que les clients chinois existants perdraient l’accès à leurs comptes d’ici le 31 décembre. En début de semaine, Gate.io a cessé d’accepter de nouveaux clients en Chine continentale.

Plusieurs pools miniers de premier plan, dont le pool minier d’Ethereum SparkPool et BeePool, basé en Chine, ont fermé leurs portes après l’annonce de la Chine, invoquant la nouvelle réglementation. Alibaba a déclaré qu’elle cesserait de vendre des équipements de minage de crypto-monnaies et les sites d’agrégation de pièces CoinGecko et CoinMarketCap ont été bloqués par le pare-feu chinois.