La Banque de Chine estime que la flambée du prix du bitcoin pourrait susciter un intérêt pour le yuan numérique

La récente hausse du bitcoin pourrait être l’une des raisons du regain d’intérêt pour le projet de yuan numérique chinois, selon la Banque populaire de Chine. La principale crypto-monnaie du monde, le bitcoin, est effectivement interdite dans le pays.

Wang Xin, directeur du bureau de recherche de la PBOC, a déclaré aux journalistes que l’intérêt du marché pour le yuan numérique est “très fort et tout le monde y prête une attention particulière.

Il a déclaré, cité par CNBC, que “d’une part, cela est lié au fait que de plus en plus de banques centrales dans le monde participent au développement des monnaies numériques nationales. D’autre part, cet [intérêt] peut également être lié à la forte augmentation du prix du bitcoin.

Tout en lançant des études sur sa propre unité numérique dès 2014, Pékin a bloqué l’utilisation de toutes les cryptomonnaies, y compris le bitcoin. Le commerce des cryptomonnaies a été interrompu sur une centaine d’échanges dans le pays depuis 2017, conformément à la réglementation sur la fraude et le blanchiment d’argent.

La PBOC prévoit que sa monnaie numérique souveraine soit prête à temps pour les Jeux olympiques d’hiver de 2022. Elle a déclaré que la nouvelle monnaie, qui n’a pas de nom officiel mais est connue sous son abréviation interne DCEP – ou Digital Currency Electronic Payment – partagera certaines caractéristiques avec les cryptomonnaies.

Le yuan numérique devrait remplacer les espèces en circulation. Il sera lié au numéro de smartphone de son détenteur, les transactions s’effectuant via une application. Les utilisateurs pourront transférer de l’argent d’un compte à l’autre en tapant sur leur téléphone, un peu comme si de l’argent physique changeait de main. La monnaie aura cours légal, de sorte qu’elle pourra être échangée sans avoir besoin d’une banque comme intermédiaire.

Des programmes pilotes d’essai sont en cours dans les grandes villes du pays depuis peu. Au cours du Nouvel An lunaire chinois en février, les autorités ont distribué plus de 40 millions de yuans (6 millions d’euros) en monnaie numérique dans le cadre d’une loterie publique.