La banque de France s’engage encore plus en faveur du climat

Alors que l’on oppose (presque) toujours le monde de la finance et l’écologie, la Banque de France annonce aller à contre-courant et nous présente un engagement encore plus fort pour le climat.

Pourquoi encore plus fort ? Tout simplement parce que c’était déjà le cas, et que la première banque Française continue sur son élan. Ainsi, nous parlons désormais de Finance Verte. À quoi cela correspond ? Est-ce le début d’une longue façon de travailler dans le monde de la finance ? Peut-être bien…

La Finance Verte : la nouvelle façon de travailler la finance sur la planète

Peut-être en avez-vous déjà entendu parler : la Finance Verte est de plus en plus courante de nos jours. En quoi consiste-t-elle ? C’est assez simple, il s’agit d’un ensemble qui comprend toutes les opérations financières favorisant la transition énergétique ainsi que la lutte contre le réchauffement climatique. Par exemple, une entreprise qui va soutenir le développement d’une énergie renouvelable, fait partie de cet ensemble qu’est la Finance Verte.

De plus, il est possible d’aller un peu plus loin en privilégiant l’investissement responsable afin de respecter certains engagements sociaux et gouvernementaux. Ainsi, la Finance Verte ne se fait pas au détriment d’une population qui pourrait en subir les conséquences à court ou moyen terme. Bref, c’est la finance de demain.

Lancement du Centre sur le Changement Climatique par la Banque de France

C’est dans cette optique que la Banque de France a donc lancé son Centre sur le Changement Climatique (le CCC). En quoi cela consiste ce lancement ? Ce sera une sorte de hub pilotant l’ensemble des actions engagées par les directions de la banque pour la lutte contre le changement climatique. Ainsi, tous les engagements et les projets mis en place pour aider au changement climatique passeront par ce centre. Cependant, ce ne sera pas sa seule mission ! En effet, il s’occupera également du secrétariat du NGFS (Network for Greening the Financial System), un réseau dont la mission est de rendre plus écologique le système financier. Enfin, le côté responsable dont nous vous parlions dans le paragraphe précédent est aussi de la partie.

Bref, vous l’aurez compris, la Banque de France prépare l’avenir de la Finance, notamment pour un monde plus écologique et plus responsable. Avec l’apparition du Centre sur le Changement Climatique, elle s’affirme encore plus et aidera, certainement, grandement à changer le monde de la Finance. En espérant que cette action soit suivie par beaucoup d’autres !