La Chine prévoit d’interdire le minage de Bitcoin !

La Mongolie intérieure chinoise prévoit d’interdire les nouveaux projets d’extraction de cryptomonnaies et de mettre fin aux activités existantes afin de réduire la consommation d’énergie.

Le Bitcoin est basé sur un réseau décentralisé, ce qui signifie qu’il n’est pas émis par une seule entité comme une banque centrale. Les transactions, enregistrées sur un grand livre public appelé “blockchain”, doivent être “vérifiées” par les mineurs.

Ces derniers utilisent des ordinateurs spécialement conçus pour résoudre des énigmes mathématiques complexes qui permettent effectivement de réaliser une transaction de bitcoin. Les mineurs reçoivent des bitcoins comme récompense et c’est ce qui les motive.

L’extraction de bitcoin consomme environ 128,84 terrawatt-heure par an d’énergie, soit plus que des pays entiers comme l’Ukraine et l’Argentine, selon l’indice de consommation d’électricité de Cambridge Bitcoin, un projet de l’université de Cambridge.

La Chine représente environ 65 % de l’ensemble de l’extraction de bitcoin dans le monde – la Mongolie intérieure en représente à elle seule environ 8 %, en raison de son énergie bon marché. En comparaison, les États-Unis représentent 7,2 % de l’extraction mondiale de bitcoin.

Cependant, toutes les cryptomonnaies ne fonctionnent pas comme le bitcoin.

La Mongolie intérieure, située dans le nord de la Chine, n’a pas atteint les objectifs d’évaluation du gouvernement central concernant la consommation d’énergie en 2019 et a été sommé par Pékin de réduire sa consommation électrique. En réponse, la commission de développement et de réforme de la région a élaboré des plans pour réduire la consommation d’énergie.

Une partie de ces plans consiste à arrêter les projets miniers cryptomonnaies existants d’ici avril 2021 et à ne pas en approuver de nouveaux. Ils impliquent également de réévaluer d’autres industries à forte intensité énergétique comme l’acier et le charbon.

Alors que le gouvernement chinois a soutenu le développement de la technologie sous-jacente de la blockchain. En 2017, le gouvernement chinois a pris des mesures de répression à l’encontre des entreprises impliquées dans des opérations de cryptomonnaies.

La Chine fait également pression pour devenir plus respectueuse de l’environnement. Le président Xi Jinping a déclaré l’année dernière que le pays vise un pic des émissions de dioxyde de carbone d’ici 2030 et la neutralité carbone d’ici 2060. La consommation “excessive” d’énergie au minage du Bitcoin et de la majorité des cryptomonnaies est maintenant en Chine plus jamais sous contrôle et les interdictions commencent a se multiplier.