La Chine s’engage à “réprimer l’extraction et le commerce de bitcoins” et le bitcoin perd près de 10 % en moins d’une heure

Cette évolution intervient trois jours après que Pékin ai interdit à ses institutions financières de fournir des services liés aux crypto-monnaies.

Le taux de change du bitcoin s’est effondré vendredi après que le président du Comité chinois de stabilité financière et de développement, Liu He, ai déclaré que Pékin allait activement contrer la production de la monnaie numérique.

Lors de la 51e réunion du comité, M. Liu a cité comme principales tâches de l’organe le fait de “servir davantage l’économie réelle” et de “prévenir et contrôler résolument les risques financiers“. Dans le cadre de ce dernier, il a appelé à “renforcer la supervision des activités financières des entreprises de plateforme [et] à sévir contre le minage et le commerce de bitcoins et à prévenir résolument la transmission des risques individuels au champ social.

Suite à cette déclaration, la crypto-monnaie, qui se vendait à 41,454 dollars, est tombée à 37,507 dollars, ce qui équivaut à une baisse de 9,5%, selon le portail CoinDesk.

Ces événements se déroulent trois jours après que Pékin ai interdit à ses institutions financières de fournir des services liés aux crypto-monnaies, provoquant l’effondrement généralisé de cette monnaie et d’autres monnaies numériques. Dans le cadre de cette chute, le bitcoin a déjà perdu mercredi tout ce qu’il avait gagné depuis que la société Tesla y a investi 1,5 milliard de dollars le 8 février dernier.